Que faire à Rome ?

Avant de visiter Rome, il est important de se renseigner sur les choses à faire dans la capitale italienne. La ville regorge de musées, sites historiques antiques, églises, fontaines ou encore places à voir absolument. La question que faire à Rome se transforme alors très vite en un véritable casse-tête afin sélectionner les visites à prioriser et celles à sacrifier.

Vous ne connaissez pas trop ce que l’on peut y faire ? Vous avez des monuments en tête mais vous recherchez d’autres endroits à voir ? Cet article devrait vous être utile ! Sans rentrer dans les détails, nous avons listé ici les principaux endroits à voir pour visiter Rome en quelques jours. Bien sûr, en fonction de la durée de votre voyage, il faudra prioriser ces monuments ou lieux d’intérêt. Avec ce guide, vous devriez pouvoir sélectionner rapidement la liste des choses à faire à Rome.

Colisée, monument mythique de Rome

Situé à l’extrémité du Forum romain et en dehors du centre historique, le Colisée est le monument le plus emblématique de la ville, et même d'Italie. C'est clairement un incontournable à faire à Rome : il attire plusieurs millions de visiteurs chaque année.

Rome au printemps

Avec près de 200 mètres de long et 150 mètres de large, il est impossible de rater cet édifice majestueux, vestige de l'Epoque Romaine. Par sa taille, il était à l'époque la plus grande arène antique et pouvait accueillir plusieurs de milliers de spectateurs. Aujourd'hui, partiellement démoli, il est tout de même particulièrement bien conservé.

Le contempler de l'extérieur sous toutes les coutures est une chose, mais entrer à l’intérieur du Colisée permet de percevoir sa grandeur et de se rendre compte de son usage à l'époque. Sa visite est l'occasion de se rendre compte pleinement de sa taille impressionnante et du génie des architectes de l'époque. 

Une fois à l'intérieur du monument, la visite passe par un itinéraire à travers plusieurs étages. Ils étaient empruntés dans l'Antiquité par les spectateurs qui s'y rendaient, et les parties supérieures permettent de contempler l'arène, ou du moins ce qu'il en reste. Mais également de disposer d'un panorama sur les alentours, l'occasion notamment de voir certains monuments du Forum sous un autre angle.

Sa visite passe également par les galeries qui se trouvaient sous le plancher de l'arène, aujourd'hui à l'air libre. Elles étaient de divers usages (salles d'entraînement, prison, etc...).

Il est important de savoir que compte-tenu de l'affluence, l’accès à l'intérieur se fait sur réservation horaire uniquement. Le billet d’accès est par ailleurs valide pendant 24 heures et permet également de se rendre au Forum et au mont Palatin adjacents.

Un dernier point : si vous souhaitez réaliser une visite guidée en français lors de votre séjour à Rome, c’est clairement ici qu’il faut la faire !

Réserver son billet coupe-file

Les musées du Vatican

Les visiteurs se pressent nombreux pour découvrir l'ensemble des musées du Vatican. Fruits de l'accumulation d’œuvres d'art sur des siècles par les papes successifs, leur collection est l'une des plus importantes du monde. Elles attirent tellement de public qu'elles font de ce groupe de musées celui le plus visité d'Italie, et l'un des premiers dans le monde.

Escalier de Bramante

Il est impossible de tout voir des 7 kilomètres de ses galeries en une seule journée. Vous ne pourrez cependant pas rater les incontournables suivants :

  • la chapelle Sixtine, du nom de son commanditaire, le pape Sixte IV. Richement décorée par les plus grand peintres de la Renaissance, elle n'a pas son égale, en particulier pour les fresques de Michel-Ange, qui y consacrera plus de 4 ans de sa vie. C'est aussi depuis des siècles là que les cardinaux choisissent le nouveau pape au décès du précédent.
  • la pinacothèque, qui rassemble les peintures du Vatican. Elle possède une des plus belles collections de peintures de la Renaissance, entre autre, mais les œuvres vont du Moyen-Age au XIXème.
  • les chambres de Raphaël, peintes pour le pape Jules II. Elles feront la gloire du jeune peintre et sont aujourd'hui toujours magnifiques, suite à leur restauration.
  • la galerie des Cartes, que l'on traverse pour rejoindre la chapelle Sixtine. Ces cartes monumentales du XVIème siècle détaillent les territoires de la papauté et de l'Italie.

Il faut prévoir au moins une bonne demi-journée pour voir les essentiels, de préférence le matin où l'affluence est moindre. Mais certains y consacrent la journée entière. Pour les amateurs de grands musées, c'est un incontournable à faire à Rome !

En terme d'organisation, il est possible d'acheter son billet sur place, mais la queue devant l'entrée peut durer des heures, et en déroute plus d'un. Afin de pouvoir bénéficier d'un billet coupe-file, la réservation en ligne est donc fortement recommandée pour ce musée.

réserver

La basilique Saint-Pierre

Cœur du catholicisme, église où seul le pape peut célébrer en son autel, la basilique Saint-Pierre attire d'innombrables pèlerins mais aussi des touristes de toute confession en grand nombre. Ils viennent y découvrir l'intérieur richement décoré de l'immense bâtiment, sa coupole colossale, mais aussi les nombreux chefs-d’œuvre qu'elle abrite.

Basilique Saint-Pierre

On accède à la basilique depuis la très belle place Saint-Pierre, qui sert d'antichambre gigantesque à l'édifice.

Avant même d'y entrer (tant qu'on est vêtu "décemment" et que l'on passe les contrôles de sécurité), il faut admirer son imposante façade. Dernière partie achevée de l'édifice, elle est coiffée des statues des 11 apôtres, du Christ et de Saint Jean-Baptiste. C'est depuis le balcon au centre de la façade que le Pape s'adresse aux fidèles et bénit les foules. On pénètre ensuite dans la basilique par les monumentales portes en bronze.

A l'intérieur, on se rend compte de l'immensité de l'édifice en apercevant le baldaquin du Bernin. Malgré sa trentaine de mètres, il paraît tout petit depuis l'entrée ! Situé au milieu de la nef, cette merveille baroque tout de bronze est flanquée de quatre piliers portant chacun une statue colossale de 5 mètres. Au-dessus, la coupole, perchée à 120 mètres, est tout simplement la plus grande au monde. On peut la gravir en prenant son billet à l'extérieur. L'occasion de profiter d'une vue incroyable sur Rome, probablement la plus belle.

De nombreuses œuvres sont disséminées dans tout le bâtiment, mais les deux immanquables sont :

  • la Pieta de Michel-Ange qui présente la douleur de la Vierge Marie face à la mort du son fils Jésus Christ
  • la statue de Saint-Pierre, dont le pied a été usé par les mains des pèlerins au fil des siècles

Religieux ou non, tout le monde ressort abasourdi des dimensions et de la richesse de la basilique du Pape. C'est clairement un incontournable à faire à Rome.

L'accès à l'intérieur de la basilique est officiellement libre, mais la file d'attente pour y entrer est impressionnante (une à deux heures d'attente en général). Pour entrer rapidement et éviter d'attendre au soleil, il existe un système de billet coupe-file, qui lui est payant.

Réserver un audio-guide & coupe-file

Galerie Borghese, un musée situé au coeur du parc

Visiter la galerie Borghese fait partie des choses à faire dans le plus célèbre des parcs de Rome : la villa Borghese. Cette galerie fait partie de ces musées que l'on découvre pour sa collection mais aussi pour l'architecture du lieu. L'édifice est inspiré de la Villa Médicis qui se trouve d'ailleurs dans le même parc. De sa façade ornée de sculptures aux différentes salles du musée, la simple découverte du bâtiment justifie d'y aller.

Galerie Borghese

Mais au delà de cet atout, il faut noter que la collection du musée est aussi impressionnante. Dans la vingtaine de salles que l'on peut traverser, on peut observer : 

  • des sculptures de l'antiquité (grecque ou romaine) mais aussi d'autres plus récentes d'artistes célèbres comme Antonio Canova ou du Bernin
  • de (très) nombreuses peintures d'artistes italiens mais pas uniquement

On y trouve des tableaux de grands noms de l'art : Raphaël, Botticelli, Véronèse ou encore Le Caravage. Mais aussi de peintres originaires d'autres pays comme Jan Bruegel ou Paul Rubens par exemple. Pour les amateurs d'art, aller à la galerie Borghese fait clairement partie des choses à faire à Rome.

Attention, l'accès se fait uniquement sur réservation. Il n'est pas possible d'acheter son billet sur place. De plus, le nombre de visiteurs par jour est très limité. Il est donc nécessaire d'anticiper l'achat de son ticket afin d'éviter une déception. 

Réserver sa visite

Le Forum romain : le coeur de la Rome antique

Le Forum romain est un passage incontournable d'un séjour à Rome. Il semble en effet difficile de visiter Rome sans pénétrer dans les vestiges de la Rome antique.

Forum romain en été

Ce site archéologique, situé entre l'emblématique Colisée et le Capitole est le plus important de la ville. En se promenant à l’intérieur, on mesure la puissance de la cité qui gouvernait autrefois le monde occidental. Depuis l’arc de Constantin jusqu’à la colline du Capitole, le Forum fut pendant plus de 1000 ans le cœur de la vie politique, économique et sociale.

Aujourd’hui en grande partie détruit, on a du mal à se rendre compte de la grandeur des différents monuments du site. En parcourant la Voie Sacrée, la plus ancienne des rues de la Rome antique, on peut toutefois encore s'imaginer les romains la fouler. Ou au détour d’une colonne deviner les monuments qui la bordaient. Parmi les incontournables à y voir, le Forum Romain abrite notamment les arcs de Triomphe de Septime Sévère et de Titus, le temple d'Antonin et Faustine, bien conservé, ou encore les ruines du temple de Saturne.

Pour sa visite, il est bon de savoir que le billet d’accès est valide pendant 24 heures et permet également de se rendre au Colisée et au mont Palatin qui se trouvent juste à côté. Ce site antique se visite entièrement en extérieur et en été l’ombre y est rare.

Réserver

Le château Saint-Ange

L'imposante tour circulaire du château Saint-Ange, au bord du Tibre, est très reconnaissable. A l'origine le mausolée d'Hadrien, le bâtiment connut de nombreux usages à travers le temps avant de devenir un musée qui vaut le détour. En effet, le lieu servit d'appartements ou de refuge aux papes aux cours des siècles, et ses intérieurs surprenant méritent la visite. Il doit son nom actuel aux visions d'un ange sur son sommet par le pape Grégoire le Grand, lors d'une grande peste à la fin du VIème siècle.

Château Saint-Ange de Rome

Sa visite consiste à parcourir le bâtiment en remontant les étages un par un. Parmi les différentes choses à voir dans les différents espaces traversés, il ne faut pas manquer :

  • la rampe, qui date de l'époque de la construction romaine. Elle fut empruntée par le cortège funéraire de l'empereur Hadrien il y a près de 2000 ans
  • la stufetta, petite salle de bain à l'opulence un peu déplacée dans une forteresse. Elle servit aux papes quand ils devaient se réfugier.
  • le grand salon de Paolina, la plus belle pièce du château, qui faisait partie des appartements de Paul III. Elle est riche de décors en trompe-l'œil
  • la terrasse, avec une vue panoramique sur les collines de Rome, et son très bel ange

L'ensemble mérite une à deux heures de visite, en fonction de l'intérêt que l'on porte à découvrir les différentes pièces et collections. Par le côté atypique des lieux et ce que l'on peut y voir, c'est l'un des plus beaux musées à faire à Rome. Et dans tous les cas, ne ratez pas la vue sur celui-ci depuis le Pont Saint-Ange, situé juste devant, ou depuis la rive droite du Tibre !

Acheter le billet

Le mont Palatin

Le Mont Palatin est l’une des 7 collines de la ville de Rome, et le site archéologique qui la recouvre exprime une histoire très riche. Adjacent aux sites du Colisée et du Forum romain, on le visite en règle générale dans la continuité des deux premiers.

Maison Auguste sur le mont Palatin

Considéré comme le berceau de la civilisation romaine, le mont fut plus tard choisi comme quartier résidentiel par la classe dirigeante romaine. A l’époque impériale, les différents empereurs se sont fait construire de luxueuses demeures auxquelles le mont donna même son nom, puisque le mot "palais" dérive du latin palatium.

Aujourd’hui, l’expérience de visite permet de découvrir ce qu’il reste de ces différents palais. La colline Palatine est devenue un immense parc archéologique dans lequel on retrouve les vestiges de ces immenses demeures, telles que la maison de Livie ou encore la maison d’Auguste. On se promène également dans les jardins Farnèse, un jardin botanique qu'il ne faut pas manquer. Et en longeant le sommet de la colline vers l’ouest, on arrive sur une terrasse panoramique d’où la vue s’étend sur le Forum romain.

Au cours de la visite, on traverse également le musée du Palatin dans lequel on découvre les trésors avérés des différentes fouilles du site. Ces statuettes, sculptures et autres céramiques antiques relatent de l’histoire des lieux depuis ses origines jusqu’à la fin de l’Empire.

Le billet d’accès est le même que celui du Colisée et du Forum romain. Cet atout fait de ce lieu l'une des principales visites que l'on planifie de faire à Rome, de manière générale.

réserver

La Fontaine de Trevi

Située sur la Piazza du même nom, la Fontaine de Trévi est certainement la plus belle de la capitale italienne. Visiter Rome sans venir admirer cet édifice semble donc inimaginable. Construite en travertin et en marbre au milieu du XVIIe siècle, elle est surtout devenu célèbre dans le monde entier grâce au film de Federico Fellini, la Dolce Vita.

fontaine de Trevi à Rome

On la trouve entre la Piazza di Spagna et le Panthéon, en se promenant dans les ruelles du centre historique de Rome. Une fois arrivé sur cette petite place, on découvre un chef-d'œuvre architectural de style baroque. À l’image d’un arc de triomphe, elle en impose par sa taille.
Au travers de ses statues monumentales, on découvre une personnification de l’océan dans laquelle Neptune, en son centre, se tient debout sur un char tiré par des chevaux.

Les visiteurs viennent pour l’admirer de jour comme de nuit et perpétuer la coutume du jet de pièces. Lorsque l’on vient devant cette fontaine, il est en effet de tradition d’y lancer 2 pièces en lui tournant le dos : l'une pour faire un vœu, et l'autre pour être sûr de revenir à Rome !

Pour admirer la fontaine, il est bon de savoir que :

  • la Piazza di Trevi est accessible de jour comme de nuit, car la fontaine est en règle général illuminée la nuit
  • elle est souvent bondée de 10h à 22h, il faut donc privilégier les périodes creuses pour pouvoir la contempler loin de la foule

La fontaine n'est par ailleurs pas le seul point d'intérêt à visiter sur cette place de Trévi. Moins connus du grand public, ce site abrite également des souterrains situés à 9 mètres sous terre. Ceux-ci permettent de découvrir quelques vestiges antiques d'un ancien quartier de Rome !

Réserver le billet pour le souterrain de Trevi

La chapelle Sixtine

La chapelle Sixtine est absolument incontournable ! En recherchant quoi faire à Rome, au même titre que le Colisée, elle figure systématiquement parmi les endroits à voir et à ne manquer sous aucun prétexte.

Chapelle Sixtine dans les musées du Vatican

La Cappella Sistina, initialement appelée chapelle de Sixte est très connue pour  : 

  • abriter les conclaves destinés à élire le nouveau pape
  • sa voûte entièrement recouverte de peinture de Michel-Ange
  • les fresques murales d'artistes célèbres dont Sandro Botticelli

D'un point de vue purement pratique, même si cela peut paraître étonnant, l'édifice religieux se situe au coeur des musées du Vatican. Pour la visiter, il faut donc aller dans le musée de la cité du Vatican. Il n'est pas possible d'aller seulement dans la chapelle. Bien évidemment, rien ne vous empêche d'aller voir la chapelle et de ressortir directement du musée. Néanmoins, il vous faudra un billet d'entrée pour y accéder. Et à ce sujet, il est plus que vivement conseillé de réserver un ticket coupe-file en ligne. Sur place, l'attente peut atteindre 2 heures en haute saison. Et même en plein coeur de l'hiver, il y a foule ! 

Notre conseil pour profiter sereinement de la chapelle : réservez votre coupe-file pour une entrée à l'heure d'ouverture. Une fois à l'intérieur du musée, foncez en direction de la chapelle. Vous serez alors parmi les premiers visiteurs et vous pourrez admirer les peintures sans trop de monde. Vous aurez ensuite le temps d'arpenter cet immense musée et de repasser par les premières salles que vous aurez rapidement traversées. 

réserver

Bocca della Verità, une curiosité à voir

La Bocca della Verità est une curiosité étonnante. Elle se situe dans l'église Santa Maria in Cosmedin en bordure du Palatin et du Circus Maximus. Vous vous demandez certainement ce qu'est que cette bouche de la vérité ? C'est en fait un disque de marbre qui représente la face d'un homme. Même s'il existe des doutes sur son origine, c'était a priori une bouche d'égout.

Bocca della Verità

La Bocca della Verità est liée à une légende selon laquelle elle aurait couper la main de tous ceux qui mentaient. De nos jours, elle se situe sous le portique d'une église. Les touristes font alors la queue pour se prendre en photo devant ce disque de marbre en glissant leur main à travers la fente qui représente la bouche

Pour pouvoir voir cette sculpture, il faut donc aller à l'église dans laquelle elle se situe. En fonction de la fréquentation, il faudra vous armer de patience pour avoir votre photographie devant la bouche de la vérité. En revanche, cette visite est gratuite. Ce n'est pas forcément une chose incontournable à faire à Rome mais ce petit détour ne vous prendra pas trop de temps !

Villa Borghese

Du centre-ville, on découvre sur les hauteurs la Villa Borghese, nichée derrière un rideau de pins parasols. Ce parc de plus de 80 hectares est jalonné d’allées sinueuses, de temples et ruines antiques, de fontaines, de statues et de plans d’eau.

Dans le parc de la villa Borghèse à Rome

Au-delà de ces curiosités à découvrir qui jalonnent le parc, il est agréable de se ressourcer dans ce concentré de nature. L'été, la Villa Borghèse possède de nombreux endroits ombragés. Elle est de ce fait un lieu apprécié des romains qui viennent ici pour se détendre et se retrouver en famille, loin de la frénésie de la ville.

L'un des points les plus emblématiques de la Villa est sans conteste son lac artificiel et sa petite île sur laquelle a été érigé un pseudo-temple grec. Certains prennent même le temps d'y louer une barque pour en faire le tour ! Mais l'on se rend également à la terrasse du Pincio, aux abords du parc. Celle-ci offre en effet une vue incontournable sur Rome. Un panorama que vous avez certainement déjà vu en photo sur un guide, et un incontournable à faire à Rome.

La Villa Borghèse propose également des distractions comme un hippodrome où sont parfois donnés quelques concerts en plein air. C'est aussi dans ce parc que l'on retrouve quelques uns des principaux musées à visiter à Rome, comme la galerie Borghèse ou la galerie nationale d'Art Moderne. Bref, la Villa Borghèse est un lieu de passage quasiment incontournable lors d'un séjour dans la capitale italienne.

Le Panthéon

Le Panthéon de Rome, "temple de tous les Dieux", est le bâtiment antique de la capitale qui est le mieux préservé. Situé sur la Piazza de la Rotonda, au cœur du Centro Storico, il représente l’un des symboles de la Ville éternelle.

Façade du panthéon de Rome

Ce temple, initialement dédié aux divinités de l’Antiquité, est désormais une église.

Le portique et ses 16 colonnes corinthiennes en granite abrite une citation en bronze en hommage à Agrippa. Cette dernière ainsi que l’architecture de la façade nous montre bien qu’il s’agissait d’un temple romain. L’entrée se fait uniquement par la façade nord du monument où l’on trouve le pronaos. Avant même d’entrer dans l’édifice, on ne peut qu’être impressionné par la taille de cette entrée qui dépasse les 30 mètres de hauteur.

De l’extérieur, on n’imagine pas forcément l’aspect circulaire du bâtiment si l’on fait face à l’entrée. Une fois le bâtiment de transition traversé, la Cella offre alors un chef d’œuvre admirable. On se rend compte de la forme circulaire du lieu, mais aussi de la coupole qui s’inscrit comme étant l’un des plus beaux ouvrages de maçonnerie jamais réalisé. Au centre de celle-ci se trouve l’oculus, un trou de 9 mètres de diamètre, laissant passer l’une des seules sources de lumière naturelle. Et selon le temps, de la pluie ! Si par chance vous pouvez vous y rendre sous un beau soleil, les jeux de lumière sont très photogéniques.

On trouve à l’intérieur du Panthéon tout ce qu’on peut voir dans d’autres églises de la ville. Mais aussi, l’une des curiosités incontournables, le tombeau du célèbre peintre Raphaël. On trouve aussi d’autres tombes d’artistes ou de rois. Le sol en marbre se doit également d’être admiré puisqu’il est confectionné en dalles colorées. Il se surélève sur 2 mètres de haut au centre de la rotonde pour évacuer l’eau qui peut entrer par l’orifice de la coupole.

L’accès au Panthéon s’effectue librement et gratuitement, et ce lieu d’intérêt ne vous demandera qu’une vingtaine de minutes. Des audio-guides sont également disponibles pour une visite un peu plus longue ainsi que des visites guidées. Les horaires d’ouverture sont larges mais il faut savoir que l’accès est impossible lors des messes organisées le samedi à 17 heures et le dimanche à 10h30.

De plus, pour ne pas vous priver de visiter l’un des plus beaux monuments de la capitale, pensez à porter une tenue décente : genoux et épaules couverts ainsi que des chaussures fermées. Et oui, nous sommes ici dans une église d’Italie !

Réserver un audio-guide

La galerie Doria Pamphilj

Le palais Doria-Pamphilj appartient à la même famille depuis le XVIIème siècle. Il est ouvert au public pour y présenter son importante collection d'art, composée principalement de peintures de grands maîtres italiens, mais aussi flamandes ou espagnoles.

Cour intérieur dans la Galerie Doria Pamphilj de Rome

Situé en plein cœur du centre historique, à moins de 10 minutes à pied du Panthéon, le palais fut initialement construit au XVIème siècle.
On peut y découvrir des œuvres exposées dans une dizaine de salles dont les murs sont littéralement tapissés de toiles. Sa galerie des Glaces met également en valeur les chefs d’œuvres qui y sont exposés, et ajoute un intérêt pour les visiteurs de ce musée de première importance à Rome.

Parmi les artistes exposés, on peut retenir Raphaël, Le Caravage, Le Bernin, ou encore Velázquez. Les pièces maitresses que l'on peut y voir sont notamment :

  • le portrait du pape Innocent X de Velázquez, d'un réalisme impressionnant
  • les bustes d'Innocent X, par Le Bernin
  • des toiles religieuses du Caravage, peintes quand il était jeune

L'audio-guide de la galerie Doria Pamphilj est compris dans le ticket. Le narrateur, un membre de la famille Pamphilj, y partage dans un français impeccable de nombreuses anecdotes sur les œuvres et les lieux, issus de ses propres souvenirs et des archives familiales. Cela amène une touche intéressante à cette visite culturelle à faire à Rome, qui change des explications habituelles !

Visiter les jardins du Vatican

S'étalant sur plus de 20 hectares, les jardins du Vatican représentent à eux-seuls la moitié de la superficie du petit Etat. Ces Giardini Vaticani sont un écrin de verdure qui représentent une parenthèse de calme après la visite des musées du Vatican.

Jardins du Vatican

Il n'est toutefois pas possible de s'y promener librement. Ceux-ci ne sont en effet accessibles aux visiteurs que dans le cadre d'une visite guidée d'environ 2 heures. Ces visites se font accompagnées d'un guide touristique, et doivent se réserver en général longtemps à l'avance.

Agrémentés de fontaines, grottes et bâtiments anciens, les monuments et lieux d'intérêts à y découvrir sont nombreux. Les plus intéressants sont :

  • la fontaine de l'Aigle
  • la grotte de Lourdes, copie conforme du lieu de pèlerinage français
  • la villa Pia, édifice qui servit de résidence d'été au pape Pie IV

Les Thermes de Caracalla

Les thermes de Caracalla, l'un des sites antiques les mieux préservés de Rome, date du IIIe siècle et tient son nom de l'Empereur Caracalla qui inaugura les lieux. Leur fonction de thermes était d'accueillir les romains qui venaient s'y baigner, mais aussi profiter des jardins, boutiques, gymnase, piscine, etc...

Thermes de Caracalla à Rome

Aujourd'hui leur visite consiste à parcourir le grand parc parsemé de pins parasols dans lequel ils se trouvaient, et d'en découvrir les ruines. Une visite que l'on peut réaliser à l'aide d'un audio-guide classique, ou de manière plus moderne à l'aide d'un vidéo-guide 4D (un casque en réalité virtuelle) qui plaît aux plus jeunes notamment. Parmi les points d'intérêt de ce site on retient :

  • l'ancien bâtiment central des bains publics, dans lequel se trouvaient à l'époque romaine une salle froide, une salle tiède, une salle chaude, une grande piscine et des gymnases. Rien que ça !
  • des vestiaires, dont les sols sont encore partiellement recouverts de mosaïque

Tous ces édifices étaient recouverts de brique, de marbre, de stucs et de mosaïques, dont on observe encore les traces à certains endroits.

Malgré le fait qu'ils soient légèrement excentrés (à 1km environ au sud du Colisée), les thermes de Caracalla représentent un lieu antique particulièrement agréable et impressionnant à visiter à Rome.

Musées capitolins et la célèbre louve

Les musées Capitolins (ou musée du Capitole) se situent sur la place éponyme, à proximité du forum romain. Avec les musées du Vatican, c'est l'autre musée majeur de la capitale italienne.

Louve au musée du Capitole de Rome

Il s'article autour de 2 bâtiments. On peut y voir principalement des sculptures mais aussi des peintures dans la pinacothèque capitoline. De nombreuses oeuvres peuvent justifier le fait d'y aller. Parmi les plus célèbres, on peut noter : 

  • la Louve capitoline, célèbre sculpture en bronze liée à la légende de Romulus et Rémus
  • les vestiges de l'imposante statue de l'Empereur Constantin qui régnait sur le forum romain
  • la Medusa du Bernin, une tête de Méduse
  • de célèbres peintures de la Renaissance, du Tintoret, de Titien ou du Caravage

Et même si vous ne comptez pas aller dans ce musée, nous vous conseillons de passer par la magnifique place du Capitole. Elle a été imaginée par Michel-Ange en personne et justifie clairement le détour. L'escalier qui y mène, le Cordonata capitolina, est aussi un lieu d'intérêt à voir. De plus, sans entrer dans les musées du Capitole, vous pouvez profiter d'un très beau panorama sur le forum romain depuis la rue qui se situe juste à côté (Via di San Pietro in Carcere).

Aller voir le Circus Maximus

Le Circus Maximus était le lieu dans lequel les romains pouvaient assister à des courses de char. Pour imager, c'était en quelque sorte l'équivalent d'un hippodrome de nos jours. Sa taille était impressionnante car on a estimé qu'il pouvait accueillir à une époque plusieurs centaines de milliers de spectateurs.

Circus Maximus de Rome

En revanche, vous serez déçu en vous y rendant. Car même si l'on perçoit encore sa grandeur (près de 600 m de long), ce site a été mal conservé et il s'apparente aujourd'hui davantage à une vaste étendue d'herbe qu'à un vestige de monument antique de cette envergure. Il en est même devenu un lieu de vie des romains où ils se rassemblent pour fêter certains événements, et où y sont donnés des concerts parfois.

Du fait qu'il soit détruit, il n'y a rien à visiter. Et en faire le tour à pied ne représente que peu d'intérêt. Pour se rendre compte de ce à quoi ressemblaient les lieux, et pour les amateurs de reconstitutions virtuelles, on peut toutefois profiter d'une expérience à l'aide d'un casque de réalité virtuelle (le "Circo Maximo Experience").

Dans tous les cas vous passerez à côté du Circus Maximus si vous vous rendez à pied du Colisée vers les thermes de Caracalla. Et le meilleur point de vue pour le découvrir reste celui dont on dispose lorsque l'on visite le Mont Palatin, juste au nord. C'est largement suffisant !

Se balader dans le centre-historique de Rome

Au-delà des points d'intérêt à voir ou à visiter dans le centre historique de Rome, se balader dans ce quartier représente un incontournable à faire à Rome. Cette zone est délimitée d'un côté par le Tibre, et s'étend de l'autre jusqu'au Forum Romain qui n'en fait pas partie.

Centre historique de Rome

Un itinéraire dans le Centro Storico passe forcément par :

  • la magnifique Place d'Espagne (Piazza di Spagna), connue pour sa fontaine mais surtout pour son escalier qui mène à l’église de la Trinité des Monts et qui surplombe les lieux.
  • la Fontaine de Trévi, que l'on ne présente plus
  • la Colonne Trajane, dédié à l'empereur romain du même nom
  • le site archéologique de Largo di Torre Argentina, dans lequel on peut voir les vestiges de temples et d'un théâtre
  • le Panthéon et son architecture imposante
  • la Place Navone (Piazza Navona), considérée comme l'une des plus belles places de Rome avec ses 3 fontaines
  • la place du Campo de’ Fiori, connu pour son marché aux fruits et légumes (mais pas que), convivial, et qui s'y tient tous les matins en semaine

Mais se balader dans le centre historique est surtout l'occasion de déambuler dans ses ruelles pavées et petites places, ou encore de découvrir des palais et d'entrer dans ses nombreuses églises. On s'attable également dans l'un de ses nombreux restaurants, on prend un verre en terrasse, ou encore une glace chez un glacier réputé. Vous l'aurez compris, c'est ici que se trouve le cœur animé de Rome, touristique et culturel.

Concentré dans un rayon d'1 km environ, on le visite à pied en prenant son temps, et l'on y consacre entre une demi-journée et une journée.

Goûter aux délices de la cuisine italienne

Un séjour à Rome doit permettre de profiter des spécialités culinaires italienne. Que ce soit pour en découvrir certaines ou tout simplement pour les grands classiques. Il semble clairement impossible de visiter Rome en enchaînant les monuments ou lieux d'intérêt sans prendre le temps de se régaler ! 

Tiramisu, spécialité italienne incontournable

L'Italie est réputée pour sa gastronomie. Et Rome regorge de bonnes adresses pour goûter aux spécialités de la ville, de la région ou même du reste du pays. Tiramisu, pizza, pasta, viennoiseries fourrées à la crème. Et pourquoi pas des spécialités régionales d'autres coins de l'Italie comme le célèbre cannolo sicilien.

Vous pouvez manger ces spécialités au hasard de vos passages dans les restaurants de la ville. Une alternative peut être de réserver un food tour (celui-ci) pour goûter ces encas ou plats avec un guide qui vous accompagne dans les meilleures adresses de Rome.

Avant votre départ, pensez à repérer quelques noms de restaurants. Des petites cantines pour des repas sur le pouce mais pourquoi pas un ou deux restaurants réputés de la capitale. Dans ce cas, pensez à anticiper un minimum afin de réserver une table ! Les adresses prisées de la capitale affichent souvent complet ... 

Découvrir les alentours de Rome

Visiter Rome en elle-même est une chose. Mais sur un long séjour, ou si ce n'est pas sa première visite de Rome, il est possible de découvrir d'autres points d'intérêt de la région, plus ou moins facile d'accès. Et globalement à moins d'une heure de trajet, pour la plupart.

Vestiges à Ostia Antica près de Rome

Parmi les choses à faire autour de Rome, les plus intéressantes sont :

  • le site antique d'Ostia Antica, que l'on peut comparer à Pompéi, en plus petit
  • la ville ensevelie de Pompéi elle-même, plus éloignée, mais qu'il est possible de visiter facilement lors d'une excursion organisée sur une journée
  • la cité médiévale de Viterbe, qui fut à une époque la résidence des Papes
  • Castel Gandolfo, lieu de villégiature des Papes, désormais transformé en musée et dont on peut également parcourir les jardins
  • les jardins de Bomarzo (ou "jardin des monstres"), de Ninfa, ou encore ceux des villas que l'on peut visiter dans la ville de Tivoli
  • la découverte des vignobles de la région de Frascati, réputée pour son vin blanc

Que l'on soit amateur de vieilles pierres, de virées gastronomiques, de balades dans des parcs et jardins, ou encore de l'histoire pontificale, ces lieux permettent clairement d'élargir et de diversifier ce que l'on peut faire à Rome. Certes, ce ne sont pas forcément des lieux à privilégier pour un court séjour, mais si votre planning le permet, renseignez-vous : vous serez surpris !

On peut se rendre dans ces endroits en voiture de location, mais surtout en train. Ou par le biais d'excursions au départ de Rome, à la journée ou la demi-journée, et en présence d'un guide.

Parcourir la Via Appia et visiter les catacombes

Au départ du sud de Rome, la Via Appia est une ancienne voie qui permettait de relier la cité à d'autres contrées dans le sud de l'Italie. Dans un bon état de conservation, aujourd'hui on peut encore parcourir ce chemin pavé à pied et profiter des points d'intérêt qui se trouvent à proximité, tout du long.

Via Appia à Rome

Encore bordée de sépultures en ruines et de tombeaux, se promener le long de la Voie Apienne est surtout l'occasion de découvrir quelques sites chrétiens comme :

  • des catacombes qui abritent plusieurs dizaines de milliers de tombes, comme celles de San Sebastiano, Saint Calixte, ou encore San Castillo
  • les vestiges d'une ancienne villa
  • l'église Domine Quo Vadis où la légende raconte que Pierre y aurait rencontré le Christ

En revanche, contrairement aux autres sites antiques à visiter dans le centre Rome, ceux-ci se s'étendent sur près de 2 km, le long de la Via Appia. Pour profiter de ce site antique, il faut donc s'attendre à marcher beaucoup, d'autant que le départ de la voie se trouve au sud de Rome, excentrée des stations de métro. Une autre solution, qui sort de l'ordinaire, est de la parcourir à vélo, accompagné éventuellement d'un guide.

Sans être un incontournable à faire à Rome, la Via Appia permet de diversifier la visite de sites antiques, notamment grâce à ses catacombes. Elle amène une touche apaisante, loin du tumulte de la ville.

 

 

Vu le nombre de monuments à voir ou de choses à faire, vous pouvez constater qu’une drastique sélection s’impose si vous comptez visiter Rome en quelques jours. Pour un séjour réussi dans la capitale italienne, l’idéal est de multiplier les expériences et varier vos activités. Et il y a vraiment de quoi faire à Rome pour remplir ce critère ! En quelques jours, vous pouvez découvrir un ou deux sites antiques, un musée, entrer dans 2 ou 3 églises ou encore profiter des délices de la gastronomie italienne.

Nous vous recommandons vivement de varier les expériences et de ne pas enchaîner les visites culturelles. Au delà de cet article pour savoir quoi faire à Rome, vous trouverez sur notre guide de nombreux autres conseils ou bons plans pour préparer rapidement et efficacement votre voyage.