Visiter la Chapelle Sixtine

Véritable symbole du Vatican, et plus globalement de Rome, la Chapelle Sixtine fait partie des incontournables à voir lors d’un séjour dans la capitale italienne. Malgré sa fonction papale, celle-ci fait partie intégrante des musées du Vatican. Elle représente « simplement » l’une des nombreuses salles du complexe. Mais avant de réaliser la visite de la Chapelle Sixtine, des questions se posent, notamment sur son entrée, son billet, son prix, les horaires…

Nous allons partager dans ce guide ce qu’il faut savoir avant de la visiter, mais également à quoi il faut s’attendre une fois sur place.

Informations pratiques pour visiter la Chapelle Sixtine

Afin de planifier votre séjour, nous allons vous présenter les informations utiles pour préparer votre visite de la Chapelle Sixtine. Nous abordons dans cette première partie ce qu’il faut savoir sur l’entrée, le billet, le prix, ainsi que les horaires.

Prix & billet pour la Chapelle Sixtine

La Chapelle Sixtine fait partie des bâtiments qui sont consacrés aux musées du Vatican. Son accès se fait donc par le biais de cette visite, et le billet d’entrée est donc le même que celui des musées.

En visite libre ou avec un guide, voici les différents billets et les prix associés :

Billet coupe-fileBillet coupe-file

Ce billet coupe-file permet d'entrer directement à l'intérieur des musées du Vatican en évitant la file d'attente. L'accès à la Chapelle Sixtine se fait au cours de cette visite.

Tarifs : 21 € (tarif réduit pour les 6 à 17 ans : 12 €)

Visite guidéeVisite guidée incluant la Chapelle Sixtine

Cette visite guidée, accompagnée d'un guide francophone permet de découvrir la Chapelle Sixtine et les musées de manière interactive. D'une durée de 3 heures environ, elle comporte également l'accès en coupe-file à la basilique Saint-Pierre, ce qui est un plus non négligeable.

Tarifs : 51 € (tarif réduit pour les 7 à 17 ans : 44 €)

La Chapelle Sixtine, une visite incluse dans différents city pass !

Au-delà du billet simple, une alternative possible est de posséder un city-pass. Il en existe plusieurs à Rome. Voici les cartes touristiques que nous recommandons et qui couvrent l’entrée pour ce lieu d’intérêt.

Omnia CardOmnia Card

La carte Omnia est le city pass le plus complet. Il inclut des entrées coupe-file pour les incontournables du Vatican mais aussi pour le Colisée ou forum romain. Il permet aussi d'utiliser le réseau de transport en commun en illimité.

Tarifs : 129 € pour les adultes (59 € pour les enfants)

Rome Tourist CardRome Tourist Card

Un pass 100% web, sans carte à récupérer sur place. Musées du Vatican et chapelle Sixtine, forum romain, Palatin ou encore Colisée, il regroupe les incontournables de la capitale italienne. Adapté à un premier séjour.

Tarifs : 82 € pour les adultes (40 € pour les enfants)

Horaires d’entrée

Ses horaires de visite sont identiques à celles des musées, à savoir :

Musées du Vatican

  • du lundi au samedi, de 8h30 à 18h30, avec la dernière entrée autorisée à 16h30,
  • toute l'année, excepté les jours fériés suivants (fêtes religieuses) : le 1er et le 6 janvier, le 11 février, le 19 mars, le lundi de Pâques, le 1er mai, le 29 juin, le 15 août et les 8, 25 et 26 décembre

De Pâques à la Toussaint, des ouvertures nocturnes sont organisées les vendredis et samedis jusque 22h30, avec la dernière entrée autorisée à 20h30.

Le dernier dimanche de chaque mois, l'entrée est gratuite. Des ouvertures sont organisées les matins de 9h à 14h, avec une dernière entrée acceptée à 12h30. Nous conseillons toutefois de fuir ces dates, car la file d'attente pour entrer est impressionnante. Et il est par ailleurs impossible de prendre son temps pour la visite.

Comme dans tous les lieux de cultes à Rome, une tenue correcte est exigée : pensez à vous couvrir car les shorts, débardeurs et minijupes sont interdits dans la chapelle Sixtine.

Enfin, comme déjà évoqué, organisez votre heure de venue en ligne : en indiquant votre heure de visite, vous obtiendrez un billet coupe-file et vous éviterez ainsi une queue souvent dissuasive. Évitez aussi le samedi, jour de la plus grande affluence.

Comment y aller ?

Son accès est celui des musées, à savoir le long de la Viale Vaticano. Les stations de métro les plus proches sont celles d'Ottaviano et de Cipro, sur la ligne A.

Plan du métro de Rome pour l'accès au Vatican

Une fois entré dans les musées, on accède à la Chapelle Sixtine depuis l'entrée en tournant tout de suite à droite, puis en remontant toutes les galeries supérieures jusqu'à la Galerie des Cartes. De nombreux panneaux de signalisation indiquent son emplacement : il est impossible de la manquer !

Quelle durée de visite pour la Chapelle Sixtine ?

La chapelle Sixtine se visite assez rapidement. Elle est composée d'une seule et unique salle. Même si l'on prend le temps d'admirer la fresque sur la voûte ou celles présentes sur les murs de l'édifice, on n'y reste pas une heure. 

On peut considérer que la durée de visite est de l'ordre de 15 à 30 minutes pour une grande majorité des voyageurs. Pour rappel, on y passe au cours de la visite des musées du Vatican. Au total, si l'on prend le temps passé dans le musée, on est bien plus proche de la demi-journée tant la collection est riche.

Dans le cadre d'une visite guidée des musées du Vatican, on s'arrête bien évidemment par la chapelle Sixtine. Le temps qui y est passé est alors du même ordre. Le guide partage des détails sur les fresques ou sur l'histoire de la chapelle. Néanmoins, on ne reste pas 45 minutes ou une heure dans l'édifice. Il y a foule et c'est complètement rempli. Il convient donc de jouer le jeu et laisser la place aux autres visiteurs.

Faut-il réserver un ticket coupe-file ?

Comme évoqué plus haut, il n’existe pas de billet d’entrée spécifique pour la Chapelle Sixtine. Il s’agit du même ticket que pour les musées du Vatican.

Compte-tenu du nombre de visiteurs qui y affluent chaque jour, et de la file d’attente qui peut atteindre largement plus d’une heure, il est fortement recommandé d’acheter son billet en ligne. Celui-ci permet de définir une date et une heure de visite, et de disposer ainsi de son billet coupe-file.

Que voir dans la Chapelle Sixtine ?

Voici plus de détails sur ce qu'il y a concrètement à voir dans la chapelle Sixtine, et quelques conseils.

Chapelle Sixtine dans les musées du Vatican

Le plafond de la chapelle

Ce sont les fresques de ce plafond qui ont fait la gloire de Michel-Ange en tant que peintre, et c'est le "clou du spectacle". La voûte est composée de neufs panneaux illustrant les premiers épisodes de la Genèse, le mythe de création biblique :

  • Dieu séparant la lumière des ténèbres
  • la création des cieux et des plantes
  • Dieu séparant la terre de l'eau
  • la création d'Adam, immensément connu avec le doigt de Dieu qui vient effleurer celui d'Adam. Pris dans le cadre des autres panneaux, beaucoup de visiteurs le trouvent plus petit que ce qu'ils se l'imaginait !
  • la création d'Eve
  • le péché originel, dans lequel Adam et Eve se retrouvent chassé du paradis après avoir croqué au fruit défendu (ici, une figue et non pas une pomme comme souvent)
  • le sacrifice de Noé
  • le déluge
  • l'ivresse de Noé

Encadrant ce récit visuel, d'immenses portraits sont associés à des légendes du monde antique et chrétien. On y trouve en effet les prophètes de l'ancien testament et leur pendant païen, les sibylles, qui voyaient l'avenir.

La fresque est immense, et il faut se déplacer dans la chapelle pour admirer, la tête levée, chacun des panneaux et des portraits.

le Jugement dernier

Si le plafond est l’œuvre la plus belle, le mur sur lequel s'étale le Jugement dernier est probablement la plus impressionnante ! Au milieu d'un ciel au bleu éclatant, figurent des centaines de personnages soumis au jugement divin.

Selon les chrétiens, c'est à ce moment-là que Jésus Christ reviendra pour "juger les vivants et les morts". On voit sur la fresque de nombreux saints et élus rejoindre le ciel, tandis que les damnés sont précipités en enfer, tout en bas du mur.

Compte-tenu de sa taille, il vaut mieux se reculer vers le centre de la salle pour pouvoir la saisir d'un seul regard.

Autres œuvres à voir dans la Chapelle Sixtine

Face aux chefs d’œuvres précédents, difficile de se démarquer. Cependant, les murs latéraux de la Chapelle Sixtine sont magnifiques et ne dépareraient pas dans tout autre lieu.

Illustrés par des maîtres italiens comme Botticelli ou le Pérugin, ils présentent dans de nombreux panneaux des scènes de la vie de Moïse et du Christ, pour rappeler l'Ancien et le Nouveau Testament. Parmi celles-ci, vous pouvez cherchez la scène où Jésus remet les clés (du ciel) à Saint-Pierre. C'est un chef d’œuvre du Pérugin, le célèbre maître ombrien.

Conditions de visite de la chapelle Sixtine

Il faut bien avoir en tête que la chapelle Sixtine n'est pas très grande et attire énormément de monde. Ainsi, pendant une grande partie de la journée, les touristes s'y pressent, en faisant la queue et en encombrant la Galerie des Cartes. Certains voyageurs se rendent même aux musées du Vatican uniquement pour pouvoir accéder à l'entrée de la Chapelle Sixtine !

Pour des raisons de sécurité sur le nombre de personnes présentes, les gardiens sont alors obligés de faire circuler les gens. Ce qui implique que le temps de visite s'en retrouve limité. On entre dans la salle par une extrémité, et on en ressort par une autre afin d'écouler la foule le plus efficacement possible.

Nous vous conseillons donc de venir à la chapelle Sixtine hors des heures d'affluence. Et donc de venir le plus tôt possible aux musées, avec un billet coupe-file d'accès direct, puis de prioriser la chapelle en vous y rendant tout de suite. En procédant ainsi, vous pourrez ensuite visiter le reste des musées tout en ayant pu profiter du clou du spectacle dans les meilleures conditions.

Enfin, il est important de noter que la chapelle reste un lieu de culte : tenue décente exigée (pas de short ou de débardeur), et que le silence est requis. Les gardiens redoublent de "chuuuut" quand les touristes commencent à y faire trop de bruit.

De plus, pour préserver les fresques fragiles, les photos sont interdites.

Toutes ces restrictions, ainsi que l'affluence des touristes peuvent paraître pénibles. Mais c'est la rançon d'un succès bien mérité, qui ne doit pas vous rebuter. La beauté du lieu en vaut très largement la chandelle !

Histoire de la Chapelle Sixtine

Avant la construction de l'actuelle chapelle, à la fin du XVème siècle, l'emplacement était déjà réservé à un lieu de culte papal : la Grande Chapelle, ou Cappella Maggiore. Cependant, cet ancien bâtiment ainsi que tout le Vatican furent plus ou moins laissés à l'abandon durant la période pendant laquelle les papes choisirent Avignon comme capitale. Au retour de la cour papale à Rome, il fallut rénover et embellir le Vatican et toute la ville, dans un grand projet d'affirmer la puissance de l'Eglise.

Plafond de la chapelle Sixtine

C'est dans le cadre de ce grand projet que le pape Sixte IV lança la rénovation de l'ancien lieu avec la création de la chapelle qui portera son nom. Il fit le choix de conserver les dimensions de l'ancien bâtiment, pour un plan respectant selon la légende celui du Temple de Salomon. Une partie de la construction ancienne aurait été conservée, dont les base des murs médiévaux. La chapelle fut alors fortifiée, dans un contexte d'un risque perpétuel de guerre.

Concernant les peintures et fresques, elles furent le fruit de ce qu'on appellerait aujourd'hui l'application du "soft power" par Florence. En effet, à l'époque, la cité florentine était immensément riche, puissante et la capitale culturelle de la Renaissance italienne qui démarrait. Cependant, elle était en conflit ouvert avec la papauté. Dans un geste d'apaisement, Laurent de Médicis, maître de Florence, fit "prêter" les plus grands peintres florentins, comme Sandro Botticelli ou Rosselli. Ceux-ci réalisèrent alors les fresques principales des murs, qu'on peut toujours voir aujourd'hui. La voûte, elle, était alors simplement peinte en bleu et décorée de cire dorée afin de figurer un ciel étoilé. La chapelle Sixtine fut lors considérée comme terminée, et consacrée à la Vierge Marie en 1483.

Vingt ans plus tard, suite à des défauts dans les fondations, la voûte fut défigurée par une immense fissure qui menaçait tout le bâtiment. Des travaux furent entrepris pour consolider l'édifice, mais les décors du plafond furent détruits. Le pape de l'époque, Jules II, ambitieux et rêvant de rendre à Rome sa gloire passée, confia alors à Michel-Ange un projet grandiose. L'artiste hésita car il était alors connu seulement en tant que sculpteur. Cependant, il finit par accepter ce chantier titanesque. Perché sur un échafaudage conçu spécialement pour ce travail, il passa quatre ans à réaliser les fresques qui marquèrent un tournant dans l'histoire de l'art occidental.

Une dernière modification eut lieu, près de 30 ans plus tard. C'est encore Michel-Ange qui fut à l’œuvre, pour son immense Jugement Dernier. Après 5 ans de travail, il livra aux papes cette fresque monumentale. Ces nombreux nus firent scandale si bien qu'à la mort de l'artiste des culottes furent ajoutés aux personnages.

La chapelle Sixtine n'a subi aucune modification majeure depuis cette époque. Cependant, elle fût plusieurs fois restaurée au cours des siècles. Avec plus ou moins de succès. Dans les années 1980, un grand chantier de nettoyage débarrassa les fresques de la voûte de la crasse accumulée au cours des années, révélant les couleurs éclatantes choisies par Michel-Ange qui étaient restées masquées depuis des centaines d'années.

Bâtiment de la chapelle Sixtine vu depuis la coupole de la basilique Saint-Pierre

Cette chapelle est à la fois l’endroit où sont élus les Papes, mais aussi un bijou d’art et d’architecture. Que l’on soit intéressé un minimum par l’histoire, l’art, ou ne serait-ce que pour voir cet endroit de ses yeux, visiter la Chapelle Sixtine est un incontournable à faire à Rome.

Elle est de ce fait victime de son succès et la foule pour venir la contempler est importante. Toutefois, en prenant un billet coupe-file pour entrer dans les musées, le temps d’attente se réduit uniquement à celui pour accéder à la chapelle en elle-même. Pensez donc à anticiper ce point et à réserver votre ticket d’entrée avant votre départ.