Visiter la Basilique Saint-Pierre

Au coeur de la cité du Vatican, la basilique Saint-Pierre fait partie des endroits à visiter absolument. Édifice religieux le plus important du catholicisme, c’est un point de passage incontournable lors d’un séjour à Rome.

Au delà du fait de visiter la basilique Saint-Pierre et son intérieur, on peut aussi s’attarder sur la place Saint-Pierre. Il est également possible de monter au sommet de la coupole de la basilique pour admirer le plus beau des panoramas sur Rome. Nous partageons ici nos conseils et bons plans pour la basilique Saint-Pierre à Rome : prix, accès coupe-file, horaires et choses à voir.

Informations pour visiter la basilique Saint-Pierre

Afin de planifier votre visite, nous allons évoquer en priorité les informations utiles sur la basilique Saint-Pierre du Vatican : prix d’entrée, billet coupe-file ou encore horaires.

Prix & billets pour la basilique Saint-Pierre à Rome

Pour entrer dans la basilique Saint-Pierre, il n’est pas nécessaire d’avoir un ticket. L’accès y est libre et gratuit. Néanmoins, vous vous en doutez, il peut y avoir du monde. Il y a même presque toujours beaucoup de monde. Du printemps à l’automne, l’attente dépasse largement les 30 minutes.

Il existe néanmoins quelques solutions pour bénéficier d’un coupe-file et ne pas devoir faire la queue. Voici les billets et prix pour la basilique Saint-Pierre :

Billet coupe-fileAudio-guide

L'accès à la basilique est gratuit ... mais l'attente est longue. Ce billet vous permet de bénéficier d'un audio-guide pour la visite et fait aussi office de coupe-file.

Tarifs : 5 €

Visite guidéeVisite guidée en français

Visite guidée de la basilique Saint-Pierre. Même si l'entrée est gratuite, le fait d'être accompagné d'un guide permet de ne pas devoir faire la queue. La visite se fait en français et est gratuite pour les enfants de 6 ans et moins.

Tarifs : 27 € (tarif réduit pour les 7 à 17 ans : 22 €)

Visite guidéeVisite guidée avec accès à la coupole

Cette visite guidée en français permet de découvrir l'intérieur de la basilique mais aussi de monter au sommet de la coupole. Une vue splendide est au rendez-vous. Le prix comprend le ticket d'entrée. Les enfants de 3 ans et moins peuvent y participer gratuitement.

Tarifs : 44 € (tarif réduit pour les 4 à 16 ans : 40 €)

Accès coupe-file via différents city pass …

Même si l’entrée est gratuite, avoir un city pass peut procurer un avantage certain : une entrée coupe-file. Comme évoqué précédemment, c’est un vrai plus pour éviter de perdre 30 minutes à 1 heure … Voici les city pass qui permettent d’entrer rapidement dans l’édifice :

Omnia CardOmnia Card

La carte Omnia est le city pass le plus complet. Il inclut des entrées coupe-file pour les incontournables du Vatican mais aussi pour le Colisée ou forum romain. Il permet aussi d'utiliser le réseau de transport en commun en illimité.

Tarifs : 129 € pour les adultes (59 € pour les enfants)

Rome Tourist CardRome Tourist Card

Un pass 100% web, sans carte à récupérer sur place. Musées du Vatican et chapelle Sixtine, forum romain, Palatin ou encore Colisée, il regroupe les incontournables de la capitale italienne. Adapté à un premier séjour.

Tarifs : 82 € pour les adultes (40 € pour les enfants)

Horaires de visite

La basilique est ouverte toute l'année, de 7h00 à 18h30, et même jusqu'à 19h00 d'avril à septembre.

Elle est cependant fermée tous les mercredi matin, pour les audiences pontificales, et certains jours particuliers de l'année : le 1er et le 6 janvier, le dimanche et le lundi de Pâques.

Certaines parties, comme les Grottes du Vatican, ont des horaires plus restreints. Ils sont indiqués dans la basilique.

Comment s’y rendre

La basilique Saint-Pierre se situe sur la place du même nom. La station de métro la plus proche est celle d'Ottaviano sur la ligne A, à une dizaine de minutes de marche.

Depuis le Centre Historique, il faut compter une petite demi-heure à pied.

Combien de temps pour visiter la basilique Saint-Pierre ?

Le temps passé au sein de la basilique Saint-Pierre peut être très variable. Tout d'abord, il faut savoir si l'on prend en compte ou non le temps d'attente. Mais aussi, en fonction du mode de visite ou de l'accès au sommet de la coupole ou non, la durée totale peut être très différente.

Basilique Saint-Pierre

Nous recommandons d'avoir un accès coupe-file, via l'audio-guide, via un city pass ou en optant pour une visite guidée. Dans le cas contraire, il est courant d'avoir un temps d'attente de 30 à 60 minutes. Nous ne le prenons pas en compte ici.

A minima, la durée à prévoir pour la basilique Saint-Pierre est de l'ordre de 30 à 45 minutes. Cela peut monter à 1h30 (voire plus) si vous prévoyez de monter au sommet de la coupole pour admirer l'une des plus belles vues sur Rome et sur la place Saint-Pierre.

Concernant les visites guidées, elles durent entre 45 minutes et 2 heures.

Faut-il réserver un billet coupe-file ?

Même si ce n’est pas indispensable, nous recommandons d’avoir un moyen d’entrer rapidement dans le monument. L’attente est considérable et en plein été, au soleil, ce n’est clairement pas agréable. Nous vous conseillons donc a minima d’opter pour l’audio-guide qui vous permettra de réduire très fortement le temps d’attente.

Et si vous optez pour l’un des 2 city pass, vous pourrez aussi bénéficier de cette entrée rapide.

 

Quoi visiter dans la basilique Saint-Pierre à Rome ?

Même si elle possède de nombreux trésors, et que la visite est libre, voici l'essentiel à ne pas rater lors de votre visite de la basilique Saint-Pierre.

La façade

L'immense façade est la première impression que l'on se fait du bâtiment en rejoignant la basilique depuis la place Saint-Pierre. Dernière partie construite de l'édifice, elle fut confiée à l'architecte Maderno. En l'achevant, l'illustre architecte mettra fin à plus de 100 ans de travaux depuis le lancement du chantier.

Façade de la basilique Saint-Pierre de Rome

Dès sa création, elle fut critiquée pour sa hauteur trop imposante qui masque à la vue une partie de la coupole. Les statues qui la coiffent, de Jésus, des apôtres (sans Saint-Pierre et Saint Jean-Baptiste), sont très belles. Si vous ne prenez pas le billet coupe-file, vous pourrez profiter de la queue avant d'entrer dans la basilique pour les admirer.

La façade dispose de 5 portes, dont une ouverte seulement tous les 25 ans, selon la tradition des jubilés. La plus belle porte est la centrale, héritée de l'ancienne basilique. Elle avait reçue ses magnifiques vantaux de bronze pendant la Renaissance. Ceux-ci illustrent des scènes de la vie des apôtres, Saint Pierre, Sainte-Marie et Jésus.

La nef centrale

Celle-ci conduit depuis l'entrée jusqu'à l'autel qui se dresse sous le baldaquin colossal du Bernin. On commence à se rendre compte des dimensions hors-normes de Saint-Pierre ici même : la nef fait à elle seule 98 mètres de long ! Elle fut en effet allongée par Maderno en modification des plans initiaux.

Nef de la basilique Saint-Pierre de Rome

Dès l'entrée, remarquez au sol le grand disque de porphyre rouge. C'est sur cette pierre-même que Charlemagne fut couronné empereur en 800.

En remontant la nef, juste avant l'arrivée à la croisée, la statue en bronze de Saint-Pierre est un lieu de pèlerinage à lui tout seul. En effet, il est de coutume de lui toucher le pied. Celui-ci est d'ailleurs fortement usé, touché par des millions de mains depuis le XIIIème siècle...

Le baldaquin et le maître-autel

En plein centre de l'église, à la croisée du transept, le maître-autel était un peu perdu dans les dimensions de l'édifice. Le pape Urbain VIII confia le problème au Bernin, qui eut l'idée de dresser cet immense baldaquin de bronze pour focaliser l'attention des fidèles sur le lieu le plus sacré. Le sculpteur s'inspira des petits baldaquins éphémères beaucoup utilisés à l'époque pour les processions solennelles à l'occasion des fêtes religieuses.

Baldaquin dans la basilique Saint-Pierre de Rome

Les quatre colonnes de bronze, vrillées, reprennent la forme torse de celles de l'Antiquité, pour dresser l'immense structure à près de 30 mètres !

Sous l'autel, on peut voir une chapelle souterraine qui renfermerait la dépouille de Saint-Pierre.

Les piliers de la coupole

Encadrant le baldaquin, les 4 piliers de la coupole sont absolument colossaux : 71 mètres de circonférence chacun ! Ils furent les premiers éléments du chantier de Bramante, habillés finalement par le Bernin.

Intérieur de la coupole de la basilique Saint-Pierre de Rome

Ce dernier y creusa des niches pour y placer d'immenses statues rappelant les reliques possédées par la basilique :

  • Saint Longin, qui perça le flanc du Christ, pour la lance du même nom
  • Saint André pour sa tête
  • Sainte Véronique pour le voile de la Sainte Face
  • Sainte Hélène pour un fragment de la Croix

La Pieta

Située dans la nef droite, toute proche de l'entrée, la scène présente la Vierge Marie avec son fils, le Christ, mort sur la croix. Sculptée pour le tombeau d'un cardinal français en 1499, c'est le tout premier chef-d’œuvre d'un Michel-Ange de 23 ans. Elle est protégée par une vitre disgracieuse mais nécessaire, suite à des tentatives de vandalisme par le passé.

Statue de la Pieta dans la basilique Saint-Pierre de Rome

Dans la chapelle de Saint Sébastien, juste à côté, la tombe de Jean-Paul II y a été déplacée depuis sa canonisation en 2014.

La visite du dôme

Il est possible d'accéder au toit de la basilique puis, de là, gravir encore le dôme afin d'atteindre le sommet de l'édifice. La vue sur Rome depuis cette hauteur est incomparable.

Panorama sur Rome depuis le dome de la basilique Saint-Pierre

Pour cela, il faut se rendre sur la droite dès l'entrée dans la basilique, et faire la queue pour acheter un ticket. On emprunte alors un ascenseur qui parcourt une partie du chemin. Celui-ci amène à une terrasse qui dispose d'une vue plongeante sur la nef et permet de découvrir les détails de la coupole.

Il faut ensuite gravir plus de 300 marches au total. Attention, sans être particulièrement éprouvante, l'ascension se fait dans un escalier étroit. En cas de fort vertige ou de claustrophobie, préparez-vous, voire même : passez votre chemin pour cette visite.

Les tombeaux

Les tombeaux de plusieurs papes et personnalités marquantes se trouvent dans la basilique. Ils sont chacun des œuvres d'art à part entière. Parmi ceux-là, les plus remarquables sont :

  • le monument d'Urbain VIII, positionné tout au fond de l'église, à droite de la chaire de Saint-Pierre : c'est première œuvre funéraire majeure du Bernin. On y trouve de petites abeilles, rappelant l'héraldique de la famille du défunt.
  • le tombeau d'Alexandre VII, réalisé en fin de carrière par le Bernin : il intègre astucieusement la porte qu'il encadre.

Le trésor

Même si elle a été pillée plusieurs fois au cours de son histoire, la basilique Saint-Pierre de Rome conserve de nombreuses richesses. Elle sont rassemblées dans son trésor, dont l'accès nécessite un ticket.

On y accède par une porte bien indiquée, juste avant le transept, à gauche. Vous pourrez y voir du matériel liturgique (vêtements, candélabres, calices), la tiare pontificale ou encore le tombeau du pape Sixte IV, à l'origine de la chapelle Sixtine.

Les grottes du Vatican

Sous la basilique, il faut mentionner la présence de tombeaux de nombreux papes. Ils sont beaucoup plus sobres que les impressionnants monuments de marbre de l'église.

C'est ici que se trouvait le tombeau de Jean-Paul II, avant d'être déplacé dans la chapelle de Saint Sébastien en 2014.

 

Histoire de la basilique du Vatican

Un premier édifice en hommage à Saint-Pierre fut érigé en lieu en place de la basilique durant le IVème siècle. Ce fut sous le règne de l'empereur Constantin au moment où l'empire romain fut converti au christianisme. L'édifice de l'époque était déjà imposant : sa longueur dépassait les 100 mètres de long.

Statue de Saint-Pierre à la basilique de Rome

Durant le Moyen Âge, elle fut l'un des plus grands lieux de pèlerinage du monde chrétien. Elle se vit renforcée par une citadelle suite à des pillages, mais fût quand même mise à sac par les Sarrasins et les Normands.

Consacrée en 326, elle accusait son âge mille ans plus tard, et menaçait de s'effondrer. Le pape Jules II, voulant redorer l'image de l'église en cette période de Réforme et asseoir son rôle personnel de protecteur des arts, décida de raser la vieille basilique. Il souhaita la remplacer par un projet grandiose, et confia le travail à Bramante, qui avait déjà œuvré sur le palais du Vatican. La démolition de l'ancien lieu de culte, dès 1506, fit grincer des dents car des fresques et mosaïques exceptionnelles ont été perdues.

Malheureusement, Bramante décéda en 1514, seulement 8 ans plus tard, et le projet s'enlisa alors complètement. Les plans du projet furent alors modifiés par Raphaël et son concurrent et partenaire, Da Sangallo. Ils ne s'entendaient pourtant pas, et rien de concret n'avançait.

C'est Michel-Ange, en 1547, qui repris la direction du projet en revenant sur les plans de Bramante et en y ajoutant son plus grand projet : la coupole. Il n'en verra malheureusement pas l'achèvement. C'est finalement Carlo Maderno, dernier héritier du chantier en 1605, qui l'amena à son aboutissement en 1626, parachevant l'édifice avec une façade monumentale, tandis que Bernin se chargea de l'habillement intérieur.

 

La basilique Saint-Pierre de Rome est absolument incontournable. De part son importance pour les catholiques, elles figurent parmi les monuments les plus visités de la capitale italienne.

Même si l’entrée est gratuite, l’attente peut être conséquente. Opter pour un city pass, un audio-guide ou une visite guidée est un vrai bon plan pour ne pas devoir attendre. Et si vous avez un peu de temps, on ne peut que vous conseiller de monter en haut de la coupole : le panorama y est magique !