Galerie Borghese

Parmi les musées de la Renaissance les plus connus de Rome, celui de la Galerie Borghese est un incontournable à visiter pour tout amateur d’art. Mais, plusieurs doutes peuvent être levés avant de visiter la Galerie Borghese : prix du billet, fonctionnement de la réservation (obligatoire pour ce musée), quels sont les horaires d’accès, comment s’y rendre…

Nous allons partager dans ce guide ce qu’il faut savoir avant sa visite. Mais aussi à quoi s’attendre et avoir en tête les principales œuvres à ne pas manquer.

Informations pratiques pour visiter la Galerie Borghese

Afin de planifier votre séjour, nous allons vous présenter les informations utiles pour préparer votre visite de la Galerie Borghese. Prix du billet d’entrée, principe de la réservation, accès, ou encore horaires sont au programme de cette première partie.

Prix & billets pour la Galerie Borghese

Pour entrer dans le musée de la Galerie Borghese de Rome, il faut évidemment disposer d’un ticket. Mais le principe de visite est particulier et il est crucial de le connaître.

En effet, l’entrée à la galerie se fait uniquement sur réservation. Pour des raisons de régularisation de flux de visiteurs, il est donc obligatoire de choisir la date et l’heure de sa visite, en ayant acheté son billet à l’avance donc.

Billet coupe-fileBillet coupe-file

Billet d'entrée à la Galerie Borghese. Pour ce musée, il est obligatoire de réserver son ticket en ligne en définissant une date et un créneau horaire.

Tarifs : 27 €

La Galerie Borghese, une visite incluse dans différents city pass

Une alternative possible pour disposer de son billet de la galerie Borghèse est de disposer d’un city pass qui inclue sa visite. Parmi ceux qui existent à Rome, voici les cartes touristiques que nous recommandons et qui couvrent l’entrée pour ce musée.

Omnia CardOmnia Card

La carte Omnia est le city pass le plus complet. Il inclut des entrées coupe-file pour les incontournables du Vatican mais aussi pour le Colisée ou forum romain. Il permet aussi d'utiliser le réseau de transport en commun en illimité.

Tarifs : 129 € pour les adultes (59 € pour les enfants)

Roma PassRoma Pass

Le plus abordable mais aussi le moins complet des city pass de Rome. Il permet d'entrer dans un ou deux monuments (dont le coupe-file regroupant Colisée, forum romain et Palatin) et donne accès au réseau de transport en commun de la ville.

Tarifs : à partir de 33 € pour les adultes

 

Pour ceux à récupérer à Rome, la réservation du créneau horaire pour la visite de la galerie Borghese se fait sur place.

Horaires de visite

La Galerie Borghèse est ouverte de 9h à 19h, mais son principe de fonctionnement est particulier.

Entrée de la Galleria Borghese

Il est en effet important de savoir que la capacité du nombre de visiteurs est limitée à 360 personnes, donc : 

  • la réservation en ligne est obligatoire (y compris pour les détenteurs du Roma Pass ou de l'Omnia Card)
  • les visites débutent toutes les heures (à 9h, 10h, 11h,..., 17h)
  • il faut se présenter 30 minutes avant le début de la visite
  • le temps de visite est strictement limité par une tranche horaire de 2 heures

Cette galerie est ouverte tous les jours de la semaine sauf le lundi. Les jours de fermeture sont uniquement le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

Notez que malgré la fermeture du musée à 19h, la dernière entrée est autorisée à 17h45. La visite est de ce fait plus rapide que sur les autres créneaux de la journée (une heure à peine contre les 2 heures habituelles), mais le prix sur cette tranche horaire est réduit. Ce n'est en revanche pas un bon plan car une heure est trop court pour visiter la galerie Borghèse !

Comment y aller ?

On retrouve la galerie Borghèse dans la partie nord du parc de la Villa du même nom. En général, dans son programme de visite, on se rend au musée de la galerie Borghèse avant, ou après une promenade à travers la Villa Borghèse. On s'y rend donc à pied.

Arrière du bâtiment de la galerie Borghese à Rome

Toutefois, en transport en commun, l'arrêt le plus proche est celui de la station de bus Pinciana - Museo Borghese. On est alors déposé juste devant l'entrée du musée, le long de la Via Pinciana.

Comme pour l'accès au parc, les stations de métro les plus proches de la galerie Borghèse sont Spagna et Flaminio, sur la ligne A. Depuis l'une ou l'autre, il faut compter une vingtaine de minutes de marche à travers le parc.

Quelle durée de visite pour la Galerie Borghese ?

Le temps de visite est strictement limité par une tranche horaire de 2 heures.

Pour profiter au mieux du musée, et en cas d'affluence, nous conseillons de commencer par le premier étage.

Que voir dans le musée de la Galerie Borghese ?

La Galerie Borghese est un musée exceptionnel, tant par la qualité des œuvres qu'elle abrite que par son bâtiment lui-même, très richement décoré dans chacune de ses salles. La visite se décompose en deux grandes parties, sur les deux étages : le premier où sont présentées la majorité des sculptures, et le deuxième qui rassemble la plupart des peintures.

Voici quelques détails sur ces collections et les œuvres les plus impressionnantes, même si dans ce musée chacune est un chef-d’œuvre à part entière.

Rez-de-chaussée : les sculptures

Des sculptures de marbre, majoritairement de l'époque baroque romaine, mais aussi des antiquités, sont mises en scène dans une petite dizaine de salles. Les plafonds de chacune sont très richement décorées de fresques, baroques aussi, et les murs sont partout couverts de bas-reliefs d'une richesse inouïe.

Sculpture de Paolina Borghese dans la galerie Borghese

Une grande partie des sculptures les plus imposantes sont de la main du Bernin, auquel Scipion Borghese commanda de nombreuses œuvres parmi lesquelles :

  • un David : le héros biblique y est en train de préparer sa fronde pour terrasser Goliath.
  • Apollon poursuivant Daphné : on y voit le dieu tenter d'attraper la nymphe qui se change en arbre pour lui échapper. Ses doigts sont d'ailleurs déjà couverts de feuilles. Il paraît que ces feuilles de marbre fin, un tour de force impressionnant, résonnent comme du cristal quand on les touche.
  • l'enlèvement de Proserpine : c'est Pluton, le dieu des enfers, qui enlève la déesse. Les deux statues sont saisissantes de réalisme, plus vraies que nature.

Pour chacune de ces œuvres, pensez à bien en faire le tour pour vous rendre compte des détails et des différents points de vue sur la scène.

Au-delà de ces réalisations du maître-sculpteur, ne ratez pas:

  • la statue de Pauline Borghèse : c'est une sœur de Napoléon qui prête ici ses traits à une Vénus allongée "à la romaine". La statue d'une aristocrate nue, réalisée en 1808 par Canova, fit scandale à l'époque.
  • la salle égyptienne : elle témoigne de la "mode égyptienne" qui frappa toute l'Europe à la fin du XVIIIème siècle. On y trouve de faux hiéroglyphes, des bas-reliefs représentant des scènes de chasse au bord du Nil, ou encore des statues égyptiennes.
  • la salle Caravage : exception par rapport au thème de l'étage, on trouve ici plusieurs peintures du prodige, très apprécié à l'époque du cardinale Borghese. Cette demi-douzaine d'œuvres majeures en fait l'une des plus belles collections du peintre au monde.

Premier étage : la pinacothèque (salles des peintures)

La collection de peintures de l'étage fait la part belle aux œuvres italiennes, avec quelques exceptions de taille. Les œuvres sont réparties dans une dizaine de salles. On y trouve aussi quelques sculptures de moindre taille comparées à celle du rez-de-chaussée.

Peinture de St Jerome de Caravage dans le musée de la galerie Borghese

Visiter la galerie Borghese ne doit pas se faire sans prêter attention à :

  • la Venus de Cranach l'Ancien qui fait partie d'une série d’œuvres du maître, dont les quelques exemplaires privés s'arrachent à des millions d'euros
  • la femme à la licorne de Raphaël, qui rappelle la Femme à l'Hermine de Léonard de Vinci
  • la Pietà de Rubens, qu'il réalisa lors d'un séjour à Rome
  • l'Amour sacré et l'Amour profane, de Titien : probablement la peinture la plus célèbre du musée

Cette dernière est l'incontournable sur lequel il faut s'attarder lors de la visite du musée de la Galerie Borghese. On y voit deux aspects de l'amour sous les traits de jumelles. Ce tableau regorge de détails allégoriques et symboliques, comme les lapins qui près de l'Amour terrestre représentent la fertilité. Ou bien encore le feu dans la main de l'Amour céleste, dont les flammes immatérielles montent vers les cieux. 

Conditions de visite

Comme déjà évoqué, la visite peut se faire uniquement sur réservation, à des heures précises. Elle est par ailleurs limitée en nombre de visiteurs, mais aussi dans le temps.

Tableau de The Concert by Gerrit van Honthorst dans la galerie Borghese

Ce choix a été fait afin d'assurer une visite de la Galerie Borghese dans de bonnes conditions, sans trop de foule dans les lieux. Les œuvres majeures étant toutefois source d'attroupement, n'hésitez pas à prendre de l'avance au départ, puis revenir dans les salles précédentes quand le public aura avancé.

Comme souvent en Italie, les explications dans le musée sont relativement peu nombreuses. On peut se dire que la beauté des œuvres suffit, mais les amateurs d'histoire peuvent rester un peu sur leur faim.

Un dernier point à connaître concernant les conditions pour visiter la Galerie Borghese : la politique des prises de photos. Celle-ci a souvent changé au fil du temps : interdites pendant des années, les photos ont été autorisées avant d'être de nouveau interdites ! En effet, trop de personnes monopolisaient les œuvres pour faire des selfies, perturbant la visite des autres...

Il est possible que les photos soient de nouveau autorisées lors de votre passage, mais ne soyez pas trop étonnés ou déçus si ce n'est pas le cas. Après tout, la visite de l'un des plus beaux musées du monde est difficile à retranscrire dans une photo !

Histoire de la Galerie Borghese de Rome

L'origine du parc de la Villa Borghese, dans lequel se situe la galerie Borghese, remonte à la fin du XVIe siècle. A cette époque, la famille des Borghèse, originaire de Sienne, a acheté des terres dans la partie nord de Rome. De plus en plus influente, le cardinal Camillo Borghese fut même élu Pape en 1605 (Paul V).

Façade de la galerie Borghese de Rome

L'histoire de la création de la galerie Borghese remonte au temps où le neveu de ce Pape, le cardinal Scipion Borghese, souhaita développer une collection d'art. Aidé de son oncle, il démarra cette collection par les œuvres issues de l'héritage familial, constitué essentiellement de tableaux de maître toscans et de sculptures antiques. Ils l'agrandirent par la suite en achetant de nouvelles œuvres (comme celle du sculpteur Tommaso della Porto), ou en les confisquant.

A partir de 1608, la famille Borghese décida de lancer des constructions dans l'immense parc qu'ils avaient acquis quelques années plus tôt. La "villa" qui abrite désormais la galerie Borghese fut alors édifiée à cette époque. Et en 1613, la collection d'œuvres qui était jusqu'alors stockée au palais Borgo, y fut transférée. Jusqu'à sa mort en 1663, Scipion continua d'étoffer sa collection d'art privée, et en fit l'une des plus grandes de toute l'Italie.

Près d'un siècle plus tard, en 1770, Marcantonio Borghese souhaita rénover l'intérieur de la galerie Borghese. Sur les conseils de l'architecte Antonio Asprucci, élève de Nicolas Salvi à qui l'on doit la fontaine de Trevi, il fit refaire entièrement la décoration des pièces. Sculptures, peintures, marbres, fresques et stucs vinrent alors agrémenter le lieu tel qu'on le connaît encore aujourd'hui.

Au début du XXe siècle, Paul Borghese fut contraint de vendre la villa de la galerie Borghese à l'Etat italien pour des raisons financières, ainsi que l'ensemble des collections d'art. Dans son histoire récente, le bâtiment fut restauré d'extérieur à partir de 1983 et a ouvert ses portes au public en tant que musée en 1997.

Musée de la Galerie Borghese au coucher du soleilMusée caractéristique de la capitale italienne, la galerie Borghese représente un incontournable à faire à Rome pour les amateurs d’œuvres d’art de l’époque de la Renaissance. Cette collection privée est l’une des plus belles au monde, sublimée par le fait qu’elle soit exposée dans un bâtiment majestueux, et dans un parc qui l’est tout autant.

Néanmoins, son processus de visite est contraignant par le fait qu’il faut disposer de son billet à l’avance. Mais aussi par le fait que vous devez définir une date et un horaire, écartant toute improvisation sur place. Pensez donc à planifier au plus tôt votre réservation du billet de la galerie Borghese afin d’organise au mieux votre planning de séjour à Rome !