Les musées du Capitole

Au cœur de la place du Capitole qui borde le forum romain, se trouvent les musées du Capitole de Rome, musées capitolins, ou encore Musei Capitolini. Principal musée municipal de la capitale, il regroupe un ensemble de galeries d’art et d’archéologie, où y sont exposées beaucoup d’œuvres issues de la cité. C’est clairement l’un des plus riches musées que l’on peut visiter à Rome.

Vous trouverez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur le lieu pour préparer au mieux votre visite : l’organisation des collections et ce qu’il y a à y voir, les œuvres majeures des musées. Mais aussi des informations essentielles comme le prix du billet, où se procurer le ticket au meilleur prix, les heures et dates d’ouverture, ou encore les bon plans de pass touristiques permettant d’y accéder à de meilleurs tarifs. Nous vous indiquerons aussi comment vous y rendre et combien de temps on y consacre de manière générale, afin que vous puissiez planifier au mieux votre séjour.

Informations pratiques pour visiter les musées capitolins

Afin de planifier votre séjour, nous allons vous présenter les informations concrètes et utiles pour préparer votre visite. Prix, mode de visite ou encore horaires sont au programme de cette première partie.

Tarifs des billets pour les musées capitolins

Au-delà du simple ticket d’entrée, il est possible de découvrir les collections du musée autrement. Voici les différentes possibilités de visite des musées du Capitole de Rome :

Billet coupe-fileBillet d'entrée aux musées du Capitole

Ce billet donne accès aux collections permanentes comme aux expositions temporaires du musées.

Tarifs : 11 €

Billet coupe-fileEntrée aux musées capitolins avec expérience multimédia

Ce billet à retirer dans une agence toute proche combine également l'accès à la présentation d'une riche vidéo d'introduction aux collections des musées, à leur histoire, et à la Rome antique.

Tarifs : 25 €

Les musées capitolins, une visite incluse dans différents city pass !

Alternative possible aux simples billets : les city pass ! Il en existe plusieurs à Rome. Voici les cartes touristiques que nous recommandons et qui proposent l’entrée pour ce musée :

Omnia CardOmnia Card

La carte Omnia est le city pass le plus complet. Il inclut des entrées coupe-file pour les incontournables du Vatican mais aussi pour le Colisée ou forum romain. Il permet aussi d'utiliser le réseau de transport en commun en illimité.

Tarifs : 129 € pour les adultes (59 € pour les enfants)

Roma PassRoma Pass

Le plus abordable mais aussi le moins complet des city pass de Rome. Il permet d'entrer dans un ou deux monuments (dont le coupe-file regroupant Colisée, forum romain et Palatin) et donne accès au réseau de transport en commun de la ville.

Tarifs : à partir de 33 € pour les adultes

Horaires de visite

Les musées capitolins sont ouverts tous les jours de 9h30 à 19h30, sauf les 24 et 31 décembre, où les musées ne sont ouverts que jusque 14h00. La dernière entrée pour la visite se fait, au plus tard, une heure avant la fermeture.

Fermeture totale du musée les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Comment y aller ?

Les musées du Capitole se situent au nord-ouest du Colisée, entre le Forum romain et le centre historique. Il est facile de les rejoindre à pied : par exemple, le Panthéon comme le Colisée sont à 15 minutes à pied de distance.

Plan du métro sur la station Colosseo à Rome

Si vous venez de plus loin, la station de métro la plus proche est Colosseo. Vous aurez un quart d'heure de marche ensuite.

Enfin, la station de bus la mieux placée est Piazza Venezia. C'est un arrêt central et de nombreuses lignes de bus le desservent. Les musées capitolins sont juste à côté.

Quelle durée de visite pour les musées du Capitole ?

En fonction de l’intérêt que vous portez à ce type de visite culturelle, vous pourrez facilement y passer près d’une demi-journée. Si besoin, sachez qu'il est possible de se restaurer sur place.

Que voir aux musées capitolins ?

Les collections des musées du Capitole sont principalement réparties dans deux édifices à visiter : le Palazzo dei Conservatori et le Palazzo Nuovo. Ceux-ci sont reliés par la Galleria Lapidaria. C’est un passage souterrain qui permet de traverser la place du capitole sans avoir à sortir de la structure.

La Louve capitoline, l’emblème de la ville

Les collections des musées capitolins sont fortement liées à la ville de Rome. C’est pourquoi on y trouve de multiples œuvres provenant de la cité.

Louve au musée du Capitole de Rome

Le Palazzo dei Conservatori conserve de nombreuses statues connues. Parmi celles-ci, celle qui amène le plus de visiteurs : la Louve capitoline allaitant les jumeaux Romulus et Rémus. L’œuvre est datée de la première moitié du Vème siècle avant J.-C. Initialement placée sur la façade d'un palais, elle est devenue célèbre lorsqu’elle a été déplacée au Capitole. C’est à ce moment que les petites statues des jumeaux Romulus et Remus, légendaires fondateurs de la ville, ont été ajoutées.

Elle est exposée au centre de la salla della Lupa. Elle y est entourée par d’autres décorations, comme deux grandes pierres tombales ajoutées à la loge. Des fragments des Fastes Consulaires et Triomphant ainsi que des listes de magistrats et de triomphateurs sont aussi insérés sur les parois de la salle. Ils rappellent la puissance des armées romaines durant l'Antiquité. Par son côté emblématique, c'est le clou de la visite du musée du Capitole !

Les vestiges de l’imposante statue de Constantin

Dans la cour des musées capitolins, toujours au sein du Palazzo dei Conservatori, le long du mur de droite, sont exposés les vestiges de la colossale statue de l’empereur de Constantin de la Basilique de Massenzio.

Vestiges de la statue de l'Empereur Constantin dans le musée du Capitole à Rome

Ils constituaient à l’origine une statue dite acrolithe de Constantin le Grand. Celle-ci occupait autrefois l’abside ouest de la basilique de Maxence et Constantin, sur le Forum Romain. Seulement certaines parties de son corps ont survécu au temps et sont donc visibles lors de la visite.

On peut ainsi voir son bras droit, sa tête, son genou droit, sa main droite, sa jambe gauche, son genou gauche ainsi que ses 2 pieds. Avec une tête haute de près de 2 mètres de haut, la statue devait atteindre environ 12 mètres ! Le regard jeté par ses yeux fixés au loin laissent une forte impression sur la puissance tranquille de l’empereur. Ces morceaux suffisent à se représenter la taille de cette statue autrefois colossale.

Les musées du Capitole de Rome: une collection variée

Au-delà des œuvres majeures du musée du Capitole que nous venons de mentionner, le lieu regorge d’autres choses à voir.

Intérieur des musées du Capitole à Rome

Si vous prévoyez de visiter les musées du Capitole, vous pourrez ainsi découvrir entre autres :

  • de très nombreuses sculptures qui se trouvent principalement dans le Palais Neuf
  • des œuvres de peintres célèbres dans la pinacothèque capitoline (Rubens, Titien, Véronèse, …)
  • l’immense statue équestre de Marc Aurèle
  • une tête de Méduse, sculpture du Bernin
  • plusieurs vestiges antiques de la cité

Profiter du panorama sur le forum romain

Situés aux abords du forum romain, visiter les musées capitolins c’est aussi découvrir une vue incomparable sur celui-ci ! Et cela est possible directement depuis le passage souterrain ou en dehors de l’édifice.

Panorama sur le Forum Romain

On y observe parfaitement le temple de Saturne, l’arc de triomphe de Titus ou encore le temple des Dioscures. C’est un lieu privilégié pour prendre de belles images de la capitale.

Histoire des musées du Capitole de Rome

Les musées capitolins sont l'un des plus vieux musées publics du monde. Leur création remonte à la fin du XVème siècle, suite à une initiative du pape Sixte IV. En effet, celui-ci décida d'offrir à la ville de Rome quatre bronzes anciens qui ornaient auparavant le palais du Latran. Celles-ci, parmi lesquelles la célèbre Louve, furent d'abord exposées sur la façade du palais des Conservateurs. Ces derniers étaient alors les administrateurs laïques de la ville.

Sculpture de Romulus et Remus à Rome

Au fil du temps, de nombreuses statues seront "restituées" au peuple par les papes successifs dans un principe de reconnaissance par l'Eglise de la légitimité du pouvoir civil de Rome. La place du Capitole s'enrichit ainsi petit à petit de ces œuvres monumentales.

Sous Pie V, à la fin du XVIème siècle, de nombreuses statues supplémentaires sont offertes par le Vatican. Le pape veut en effet débarrasser le Saint-Siège de toutes ces "idoles païennes". Les statues commencent alors à être disposées à l'intérieur du palais des Conservateurs, et le Palais Neuf est construit pour abriter ces collections qui ne cessent de s'agrandir.

Elles continuent à s'accumuler loin des regards jusqu'en 1734, date à laquelle le pape Clément XII fait ouvrir le lieu au public afin que tout le peuple romain puisse profiter des œuvres qui lui appartienne.

Par la suite, une nouvelle section dédiée aux peintures est ouverte. Elle sera alimentée par les papes dans l'idée de conserver à Rome les œuvres romaines, et d'éviter ainsi la dispersion de pièces majeures aux quatre coins du monde.

Les musées capitolins furent parmi les premiers à abriter de grandes collections. Mais dès la fin du XVIIIème siècle et par la suite, ils se retrouvent en concurrence avec de nouveaux musées, comme ceux du Vatican ou des grandes villes européennes. Ils seront de plus dépouillés de chefs d’œuvre sous Napoléon, et le Louvre conserve encore une partie de ces spoliations.

Cependant, les nombreuses fouilles de la Ville Éternelle organisées au XIXème siècle enrichiront grandement leurs collections. En effet, la ville de Rome et la Royaume d'Italie naissant créeront à cette occasion le fond archéologique de la capitale, l'Antiquarium, dont de nombreuses œuvres sont exposées aux musées capitolins. Ce fond continuera d'être alimenté au fil du temps lors de chaque fouille précédant l'édification de nouveaux bâtiments dans la capitale italienne en plein développement.

Au début du XXème siècle, toutes les collections seront réorganisées selon des méthodes plus scientifiques. Mais aussi pour mettre en avant les œuvres les plus intéressantes d'un point de vue archéologique. Les musées seront une nouvelle fois agrandis dans les années 1930 face à l'afflux presque inépuisable d’œuvres archéologiques majeures.

De nos jours ou presque, en 1997, la centrale électrique de Montemartini fut intégrée aux musées. On peut découvrir aujourd'hui une partie des œuvres dans un contexte "archéo-industriel". Enfin, les musées ont été une dernière fois réaménagés il y a quelques années dans un dernier projet, baptisé le "Grand Capitole".

Musées du Capitole à Rome

Même si Rome regorge de musées plus beaux les uns que les autres, les collections des musées du Capitole en font clairement l’un des meilleurs. C’est incontestablement un lieu culturel incontournable à visiter dans la capitale italienne ! Que ce soit pour découvrir la Louve capitoline, véritable symbole, ou pour profiter de la superbe vue sur le Forum, ils méritent clairement que l’on y consacre quelques heures lors de son séjour à Rome.