Budget pour Rome

Vous envisagez de vous rendre en Italie pour un séjour dans sa capitale, mais souhaitez avant toute chose vous projeter sur le prix d’un voyage à Rome ?

Nous partageons dans ce guide pratique dédié au budget à Rome, les ordres d’idée des différents postes de coût pour un séjour touristique dans cette ville emblématique.

Budget à Rome : les principales dépenses

Le vol

Le billet d’avion pour Rome est le premier poste de dépense pour un voyage dans la capitale italienne. C’est en effet celui-ci qui conditionne les dates de son séjour. Celui-ci varie fortement en fonction de la saison, de l’anticipation de sa réservation, mais également de la compagnie aérienne que l’on prend.

Billet d'avionRome étant une destination très touristique, les compagnies qui desservent les deux aéroports de la ville, Fiumicino (ou Léonard-de-Vinci) et Ciampino, sont nombreuses. Que ce soit des compagnies standards, ou low-cost.

Pour optimiser au mieux son budget, il convient donc de bien comparer les prix des billets, via un comparateur de vols. Les économies réalisées peuvent en effet être très importantes, et d’autant plus si l’on voyage à plusieurs !

Concrètement, le budget pour Rome d’un billet aller-retour varie entre une trentaine d’euros dans certaines compagnies low-cost (sans bagage en soute et à des dates / horaires pas toujours optimum), à plusieurs centaines d’euros pour des compagnies classiques. La moyenne du prix se situe toutefois aux alentours de 80 à 120 €.

L’hébergement, la part la plus importante dans le budget

L’hébergement représente la principale source de dépense pour un séjour à Rome. Que l’on se loge en hôtel ou en appartement, la capitale italienne regorge de logements touristiques. En fonction de l’emplacement dans la ville où l’on choisit son hébergement, le standing de l’établissement, mais aussi l’anticipation de sa réservation, le budget logement à Rome varie très fortement.

Chambre d'hôtelEntre auberges de jeunesse, hôtels de luxe, chambres d’hôte, ou encore appartements de type Airbnb, le prix d’une nuit peut varier d’une vingtaine à plusieurs centaines d’euros.

Dans tous les cas, la saisonnalité influe fortement sur le prix, avec une hausse des prix en fonction de la demande, à savoir durant les vacances scolaires et les ponts. Pour donner un ordre d’idée, une nuit dans :

  • une auberge de jeunesse coûte moins de 50 €
  • un hôtel bas de gamme coûte entre 70 et 100 €
  • un hôtel ou une location touristique moyen de gamme coûte entre 100 et 200 €
  • un hôtel de luxe coûte au-delà de 200 €

Pour limiter son budget hébergement à Rome, il convient donc de réserver le plus tôt possible. N’hésitez pas à consulter notre article dédié à l’hébergement à Rome. Vous y trouverez nos conseils et nos bonnes adresses, à tous les prix.

Les activités

Il est inconcevable de se rendre dans la capitale italienne sans profiter un minimum de ses richesses historiques et culturelles. C’est même la raison principale d’un séjour dans cette ville !

Musées du VaticanQue ce soit les visites de musées, de sites antiques ou historiques, les billets d’entrée pour ces lieux impactent le prix d’un voyage à Rome. A titre d’indication, les principales activités à faire représentent, pour un billet simple, le budget suivant :

  • le Colisée / Forum Romain / Mont Palatin : une vingtaine d’euros
  • les musées du Vatican (avec la chapelle Sixtine), le château Saint-Ange : une vingtaine d’euros
  • la galerie Borghèse : une trentaine d’euros
  • les visites guidées : entre 40 € et 80 € en fonction du lieu et de la durée (exemple : celle-ci pour le Colisée, Forum Romain et Palatin)

Bien évidemment le budget de ces activités varie en fonction de son planning de visite dans Rome.

Les déplacements dans Rome

Compte-tenu de sa superficie, on est amené à se déplacer dans Rome régulièrement durant son séjour. Les principaux déplacements sont le transport entre l’aéroport et le centre-ville, et les transports publics (métro, bus, tramway).

Tramway à RomeLe premier représente un budget :

  • d’une petite dizaine d’euros l’aller par la navette en bus, que ce soit au départ de Ciampino ou de Fiumicino
  • d’une vingtaine d’euros, via le Leonardo Express, le train qui relie directement l’aéroport Fiumicino à la gare centrale (Termini)
  • d’une quarantaine d’euros via un taxi ou un transporteur réservé à l’avance

Le second représente un budget de 1,50 € par trajet. Avec la possibilité de disposer d’un billet à 7 € valable une journée, d’un autre à 12,50 € pour 2 jours, 18 € pour 3 jours, et enfin un à 24 € pour 7 jours (prix en 2022).

Le calcul du prix d’un taxi dans Rome est quant à lui complexe. Il part d’une base qui varie entre 3 € et 7 € pour la prise en charge, en fonction du jour de la semaine et de l’heure, puis évolue au compteur de l’ordre de 1 à 2 € au kilomètre en fonction de la distance parcourue. L’estimation moyenne est ainsi d’une dizaine d’euros la course pour un trajet en ville.

Les repas

Le dernier poste de coût qui peut représenter un budget à Rome non négligeable est celui des repas. En fonction de son mode de séjour, mais aussi de ses envies, celui-ci peut varier fortement.

PizzaA titre d’information :

  • un repas avec plat et boisson au restaurant coûte une quinzaine d’euros
  • un repas complet avec entrée, plat, dessert et boisson coûte une trentaine d’euros
  • un café coûte moins d’un euro au bar, mais s’envole au-delà de 3 € si on le prend en terrasse, et d’autant plus sur certaines places du centre-historique
  • une bière coûte 5 € en terrasse
  • une part de pizza, panini, sandwich ou spécialité locale (comme le Trapizzino) coûte entre 3 et 5 €

Bons plans pour réduire son budget à Rome

Afin d’optimiser son budget global pour visiter Rome, il existe plusieurs leviers :

Jouer sur la saison de son voyage

Si l’objectif principal est de profiter des monuments et des musées, partir hors saison permet de bénéficier de billets d’avion et d’hébergements à des prix plus attractifs. Ceci est lié au fait que les avions ne sont pas toujours remplis, mais également les hôtels ou les locations touristiques.

Rome au printempsPar ailleurs, tirer les prix vers le bas en dehors de la haute saison (globalement d’avril à octobre) et des vacances scolaires, permet à Rome d’attirer des touristes toute l’année. Si vous ne savez pas quand partir à Rome, l’optimisation de son budget peut donc être un élément de réponse !

Anticiper ses réservations

Que ce soit pour le vol ou son hôtel, réserver ses billets dès que l’on connaît les dates de son séjour permet d’assurer son budget. Par sa proximité, Rome représente une destination de dernière minute pour beaucoup de voyageurs européens, ce qui fait augmenter les prix.

Anticiper ses réservationsRéserver ses billets d’avion et son hôtel au plus tôt permet d’avoir la garantie de ne pas voir augmenter les prix plus tard. Vous l’aurez compris, pour faire baisser le budget d’un voyage à Rome, il faut l’anticiper au plus tôt.

Utiliser un comparateur de vols

Le principal levier pour faire baisser son budget pour Rome est indiscutablement celui du vol. Entre le choix de l’aéroport de départ et d’arrivée, la compagnie, les dates de départ et de retour, mais aussi l’heure et les conditions d’annulation, de bagage en soute, etc… les prix fluctuent fortement entre 2 vols.

Ecran de comparatifsLa solution de facilité pour cela est d’utiliser un comparateur de vols. Pour sa facilité d’utilisation, et les économies qu’il permet de réaliser au global, nous recommandons celui d’Ulysse, un site internet français.

Disposer d’un city-pass

Le principe d’un pass touristique est de pouvoir explorer une ville selon ses envies, en ayant budgétisé le tout au préalable. Il en existe plusieurs à Rome qui permettent de faire des économies sur les déplacements et les visites.

Omnia CardPour cela, les principales alternatives sont :

  • le Roma Pass qui permet l’accès aux transports en commun en illimité et à une ou deux visites en dehors du Vatican
  • l’Omnia Card, qui inclut le Roma Pass, avec en plus l’entrée aux musées du Vatican
  • la Rome Tourist Card, qui comporte les billets pour l’essentiel des visites culturelles à faire à Rome

Pour obtenir des informations complètes sur ce sujet, et vous aider à choisir le bon pass, ou au contraire vous rendre compte que vous n’en avez pas besoin, vous pouvez consulter notre guide comparatif complet sur les pass de Rome.

Récapitulatif

Nous l’avons vu dans ce guide pratique, le budget pour Rome varie fortement en fonction de plusieurs critères. Il est impossible de définir une estimation globale tant les possibilités d’expérience sont multiples. Il est en effet évident que le prix d’un séjour à Rome dans un hôtel de luxe n’est pas le même que celui dans une auberge de jeunesse !

Les principaux critères sur lesquels on a la main sont donc le standing du logement que l’on réserve, la manière de se restaurer sur place, mais aussi la liste des visites et activités que l’on inclue à son programme. Pour le reste, un bon moyen de faire baisser le prix de son voyage à Rome est :

  • d’obtenir ses billets d’avion au meilleur prix
  • de jouer sur ses dates
  • d’effectuer ses visites et se déplacer via l’utilisation d’un city-pass