Métro de Rome

Lors d’un séjour touristique dans la capitale italienne, et compte-tenu des distances à parcourir au global, prendre le métro à Rome est quasiment inévitable. La ville est pour cela dotée d’un réseau composé de 3 lignes.

Quelles sont les principales lignes qui mènent aux différents sites touristiques ? Où peut-on trouver un plan du métro de Rome ? Quel est le prix d’un ticket de métro, comment s’en procure-t-on et existe-t-il des solutions économiques ? Nous donnons dans ce guide les informations qui répondent à toutes ces questions.

Les lignes de métro de Rome

Malgré la taille de la ville, il faut savoir que le réseau de métro de Rome n’est pas très étendu. Même si des extensions sont prévues ou en cours de construction, le caractère antique des lieux fait que l’établissement d’une nouvelle ligne prend du temps. En d’autres termes il n’est pas toujours le moyen le plus simple pour se déplacer à Rome.

Les lignes A, B et C

On dénombre 3 lignes de métro à Rome, dont la B qui se sépare en 2 pour former officiellement les lignes B et B1. Au-delà de la lettre, elles ont toutes un code couleur différent.

Station de métro Garbatella à RomeSur le plan touristique, les lignes A et B sont les principales de Rome. Celles-ci desservent en effet le centre-ville, ainsi que la gare centrale Termini. C’est le point de croisement de ces 2 lignes, et le point d’arrivée et de départ pour : 

  • les navettes en bus qui relient les aéroports de Fiumicino et Ciampino
  • le train du Leonardo Express qui relie directement celui de Fiumicino

Aucun de ces métros ne dessert directement les aéroports de Rome, ni le cœur du centre historique.

Ligne A : orange

Elle traverse Rome globalement sur un axe nord-ouest vers sud-est. Les principales stations sont celles de :

  • Barberini, proche de la fontaine de Trevi, du Panthéon et de la place Navone
  • Spagna, proche de la place d’Espagne
  • Ottaviano / San Pietro, proche du Vatican

Station Termini à Rome, sur les lignes A et BSpagna et Barberini sont les stations de métro les plus proches du Centro Storico. Elles se trouvent au nord, à 1km environ.

Ligne B : bleue

Cette ligne de métro traverse la ville globalement sur un axe nord-est vers sud-ouest. Les principales stations sont celles de :

  • Colosseo, proche du Colisée, du Forum Romain et du Mont Palatin
  • Circo Massimo, proche du Cirque Maximus et des thermes de Caracalla
  • Piramide, proche de la Pyramide de Cestius

Station de métro Colosseo de la ligne B à RomeLigne C : verte

Encore en construction, elle dessert la partie Est de la ville. C’est la moins touristique des lignes de métro de Rome. Mais les voyageurs qui logent dans ces quartiers l’empruntent pour rejoindre le centre historique depuis leur hébergement.

Liaison de la ligne C du métro à RomeElle est liée à la ligne A au niveau de la station San Giovanni.

Plan

Vous pouvez télécharger le plan officiel du métro de Rome sur le site internet de l’ATAC (Agenzia del Trasporto Autoferrotranviario del Comune di Roma), disponible en italien et en anglais.

Celui-ci indique également les lignes de banlieue de train et de tramway, couvertes par le même réseau.

Horaires

Les rames du métro de Rome circulent tous les jours, et toutes les 5 à 10 minutes en fonction de l’affluence :

  • entre 5h30 et 23h30, du dimanche au jeudi
  • entre 5h30 et 1h30 le vendredi et le samedi

Prix du ticket de métro

Fonctionnement et prix d’un trajet

En 2022, le prix d’un ticket standard de métro à Rome (BIT) est de 1,50 € par trajet. Il a une durée de validité de 100 minutes, pour un seul trajet (avec changements de ligne). Autrement dit, un aller-retour en métro, même en moins de 100 minutes, nécessite 2 tickets.

Il existe des alternatives de tickets qui permettent de réaliser une économie au global lorsqu’on l’emprunte régulièrement, à savoir le ticket :

  • Roma 24H : 7 € pour 24 heures
  • Roma 48H : 12,50 € pour 48 heures
  • Roma 72H :  18 € pour 72 heures
  • CIS (“Carta Integrate Settimanale”) : 24 € pour 7 jours

Tickets de pass transport à RomeAu-delà de celles-ci, on peut également prendre des tickets valables au mois ou à l’année. Mais elles sont davantage destinées aux résidents qu’aux touristes de passage à Rome.

Ces tickets sont nominatifs (un par personne), et leur période de validité se calcule en heures. A titre d’exemple, si l’on réalise son premier trajet à 10h00, le ticket Roma 24H couvrira tous les trajets jusqu’au lendemain matin 9h59.

A noter que les enfants de moins de 10 ans (jusqu’au jour de leur 10ème anniversaire) peuvent prendre le métro gratuitement s’ils sont accompagnés d’un adulte.

Il existe d’autres alternatives pour pouvoir emprunter le métro de Rome. Nous les abordons dans le paragraphe consacré aux bons plans !

Où acheter les tickets ?

L’achat des tickets de métro peut se faire dans différents endroits de la ville, à savoir : 

  • les stations en elle-même
  • les kiosques à journaux et les bars-tabac
  • les centres de service de l’ATAC, présents notamment aux terminus des lignes A et B, ainsi qu’à la station Termini

Station de métro de la ligne A à RomeLa solution la plus simple et la plus pratiquée des touristes reste toutefois celle de la borne automatique. On en trouve dans toutes les stations, et on les identifie facilement grâce à leur dénomination : “biglietteria / ticket machine”. Ces distributeurs acceptent les paiements en espèce ou par carte bancaire, et proposent d’interagir en français.

Bons plans incluant le métro de Rome

Il existe un bon plan pour pouvoir emprunter le métro en illimité et à prix réduit, dans un contexte de séjour touristique à Rome. Il s’agit des pass touristiques qui incluent à la fois le transport et certaines visites, durant une période définie.

Omnia CardLes 2 alternatives existantes sont :

  • le Roma Pass qui couvre 72h de métro (l’équivalent du ticket Roma 72h) et permet d’accéder à 2 monuments ou musées
  • l’Omnia Card, qui inclut le Roma Pass en version 72h (l’équivalent du ticket Roma 72h) et permet d’accéder à 3 monuments ou musées, dont celle des musées du Vatican

Que ce soit pour le métro à Rome, ou plus largement pour le réseau de transport, il est rare d’acheter ses tickets de transport à l’unité. Par son côté pratique et économique, les visiteurs s’orientent en général sur l’un de ces pass.