Visiter le Colisée

Amphithéâtre emblématique de la Rome antique, le Colisée est certainement l’un des monuments les plus connus dans le monde. Visiter le Colisée s’impose lorsque l’on part à Rome pour la première fois. Plusieurs doutes peuvent être levés avant d’y aller : prix du ticket, faut-il choisir une visite guidée ou libre, quels sont les horaires d’ouverture, …

Ici, nous allons évoquer tout ce qu’il faut savoir avant de visiter le Colisée. Et au delà de ces conseils pratiques, nous aborderons aussi la visite en elle-même afin de savoir à quoi s’attendre et d’avoir en tête les endroits à voir absolument dans l’arène antique de Rome. Nous verrons également qu’il est indispensable de réserver son ticket d’entrée car l’accès se fait uniquement par tranche horaire.

 

Informations pratiques pour visiter le Colisée

Afin de planifier votre séjour, nous allons vous présenter les informations utiles pour préparer sa visite du Colisée. Prix, différents billets d’entrée ou encore horaires sont au programme de cette première partie.

Prix & billets pour le Colisée

Pour entrer dans le célèbre amphithéâtre antique, vous vous en doutez, il faut avoir un ticket. Et pour cela plusieurs choix sont possibles. Visite libre ou avec un guide par exemple. Voici les différents billets et les prix pour le Colisée de Rome :

Billet coupe-fileBillet coupe-file pour le Colisée

Ce billet coupe-file pour le Colisée permet aussi de visiter le Forum romain et le mont Palatin dans les 24 heures suivant l'entrée au Colisée. Il est indispensable de réserver une date et une heure en ligne pour visiter le Colisée.

Tarifs : 21,50 € (tarif réduit pour les 0 à 17 ans : 4 €)

Visite guidéeVisite guidée en français

Cette visite guidée du Colisée passe aussi par le forum et le Palatin. Le billet d'entrée global est compris dans le tarif. A noter, cette visite guidée d'une durée de 3 heures est en français.

Tarifs : 40 € (tarif réduit pour les 0 à 17 ans : 29 €)

Le Colisée, une visite incluse dans différents city pass !

Alternative possible aux tickets d’entrée coupe-file : le city pass ! Il en existe plusieurs à Rome. Voici les cartes touristiques que nous recommandons et qui couvrent l’entrée pour le plus célèbre des monuments de la ville.

Omnia CardOmnia Card

La carte Omnia est le city pass le plus complet. Il inclut des entrées coupe-file pour les incontournables du Vatican mais aussi pour le Colisée ou forum romain. Il permet aussi d'utiliser le réseau de transport en commun en illimité.

Tarifs : 129 € pour les adultes (59 € pour les enfants)

Rome Tourist CardRome Tourist Card

Un pass 100% web, sans carte à récupérer sur place. Musées du Vatican et chapelle Sixtine, forum romain, Palatin ou encore Colisée, il regroupe les incontournables de la capitale italienne. Adapté à un premier séjour.

Tarifs : 94 € pour les adultes (50 € pour les enfants)

Roma PassRoma Pass

Le plus abordable mais aussi le moins complet des city pass de Rome. Il permet d'entrer dans un ou deux monuments (dont le coupe-file regroupant Colisée, forum romain et Palatin) et donne accès au réseau de transport en commun de la ville.

Tarifs : à partir de 33 € pour les adultes

Horaires d’ouverture

Ce site archéologique est ouvert quasiment toute l'année et tous les jours de la semaine. Les seuls jours de fermeture sont le 1er janvier et le 25 décembre.

Arcade dans le Colisée de Rome

Les horaires d’ouverture du Colisée varient en fonction des saisons, et sont les suivants :

  • de novembre à fin février (basse saison) : de 9h00 à 16h30
  • en mars : 9h30 à 17h30
  • d’avril à octobre (haute saison) : 9h30 à 19h15

La dernière entrée est autorisée 1 heure avant la fermeture du site. Le ticket d'entrée permettant également d’accéder au Forum Romain et au mont Palatin dans un délai de 24 heures, vérifiez bien votre planning pour la visite de ces 3 sites !

Comment s’y rendre

Le Colisée se situe à une vingtaine de minutes de marche à l'Est du Centre Historique. L'entrée dans le monument se fait au niveau de sa façade ouest, près de l'Arc de Constantin.

Plan du métro sur la station Colosseo à Rome

Pour y accéder en transport en commun, le plus simple est d'emprunter la ligne B du métro et de descendre à la station Colosseo. Celle-ci se situe au nord de l'édifice, de l'autre côté la rue. 3 autres alternatives existent toutefois. Elles peuvent être utiles en fonction de votre lieu d'hébergement dans Rome :

  • le bus, via les stations Colosseo et Celio Vibenna
  • le tramway, via l'arrêt Colosseo
  • le bus touristique, dit hop-on hop-off, dont l'un des arrêts se situe devant le Colisée

Combien de temps pour visiter le Colisée ?

L'édifice se découvre assez rapidement. Globalement, on peut considérer que la durée de visite pour le Colisée est de l'ordre d'une grosse heure. Si l'on ne rentre pas forcément dans les détails avec un audio-guide ou un guide papier, on peut même en faire le tour en 40 à 45 minutes.

Arcades dans le Colisée à Rome

En optant pour une visite guidée, il faut savoir que cette dernière regroupera la célèbre arène antique mais aussi la découverte du forum romain et du Palatin. Les 3 sites étant regroupés sur un seul et même billet d'entrée. Ces visites guidées durent alors généralement 3 heures au total. Le temps passé au Colisée est alors du même ordre que pour une découverte par soi-même, entre 45 minutes et une heure.

Faut-il réserver un ticket coupe-file ?

Que vous optiez pour un billet classique ou pour un city pass, il est absolument indispensable d’avoir une réservation. En effet, l’entrée au Colisée se fait par créneau horaire. Il n’est plus possible d’acheter un ticket sur place et de rentrer directement dans l’édifice.

De ce fait, nous recommandons de le réserver avant d’arriver sur place afin d’avoir un plus large choix sur les dates de disponibilité. Aussi, si vous partez à Rome pour la première fois, il nous semble plus judicieux d’opter pour un city pass. Les accès sont aussi en coupe-file et ces cartes permettent de faire une économie par rapport à l’achat de billets séparés.

 

Que voir au Colisée ?

Très imposant, bien que partiellement endommagé, le Colisée marque les esprits quand on le découvre au bord du Forum. Au cours des siècles, une partie de ses installations et de ses pierres a en effet disparu. Visiter le Colisée de Rome reste cependant incontournable, ne serait-ce que pour se rendre compte de son immensité.

Mosaïque dans le Colisée

L'arène centrale du Colisée de Rome

On accède depuis l'entrée directement au 2ème étage. De là, vous pourrez pénétrer dans la zone de l'arène pour en découvrir la taille impressionnante. La "fosse" intérieure que l'on voit est en fait le réseau de galeries et de couloirs d'accès qui se situaient sous l'arène.

Arène du Colisée de Rome

La piste elle-même était établie au-dessus, sur un plancher de bois couvert de sable. D'ailleurs, une plateforme moderne recouvre la partie est, pour permettre aux visiteurs de mieux imaginer comment tout cela était agencé.

Comme déjà évoqué, le Colisée a été privé d'une grande partie de ses pierres, et les gradins sur lesquels les Romains s'asseyaient ont pour la plupart disparu, laissant la structure en pierre et brique à nu. Cependant, il reste quelques gradins dans la partie inférieure, à l'est toujours. Imaginez que toute la structure en était recouverte sur plusieurs étages, avec un immense auvent pour mettre à l'ombre des dizaines de milliers de spectateurs.

De l'intérieur, vous vous rendrez compte du tour de force de la construction d'un tel édifice il y a près de 2000 ans !

Les couloirs intérieurs

Au-delà de l'arène, on peut parcourir les couloirs du Colisée par lesquels circulaient les spectateurs pour rejoindre leur place, comme dans un stade ou une salle de spectacle moderne. On dispose de très peu d'informations sur l'organisation générale des lieux à l'époque antique, ce qui peut laisser les plus curieux sur leur faim. Pour les férus d'histoire et d'architecture, il vaut mieux donc avoir prévu un guide "papier", un audioguide ou une visite guidée pour en savoir un peu plus.

A, l'intérieur du Colisée de Rome

Une petite partie de ses couloirs est consacrée à des expositions temporaires, libre d'accès. Elles changent régulièrement, mais sont toujours consacrées à la vie à Rome à l'époque antique.

Enfin, il est possible d'accéder au sous-sol, mais seulement dans le cadre de visites guidées. Là, vous pourrez découvrir plus en détails comment était gérée l'arrivée des gladiateurs, des animaux sauvages, mais aussi la vie des "professionnels" qui œuvraient dans le Colisée.

Au delà de la visite du Colisée 

S'il y a une photo à prendre à Rome, à égalité avec la fontaine de Trévi ou la basilique Saint-Pierre, c'est bien celle du Colisée. Lors de la visite de l'intérieur, il faut avouer que les points de vue photogéniques ne sont pas pas très nombreux, mais vous pourrez quand même obtenir des clichés sympathiques de l'arène depuis les étages les plus hauts.

Colisée éclairé en fin de journée

Un des beaux "spots" pour prendre en photo le monument est en venant du Forum romain, depuis la via y conduisant. Souvent bondée, il faut donc patienter un peu ou choisir une heure matinale pour éviter les foules. Le parc au nord-est est aussi un bon choix pour les photographes, avec le même défaut d'affluence touristique.

Enfin, une dernière option pour profiter du lieu est de venir ou revenir voir le Colisée de nuit. Il y a alors beaucoup moins de monde lorsque l'accès est fermé, et le bâtiment est très bien éclairé.

D'un point de vue pratique, certains points sont à connaître concernant la visite du Colisée. En effet, au delà du billet avec la tranche horaire à respecter, il faut savoir que vous devrez patienter à l'entrée afin de vous soumettre à un contrôle d'entrée digne de celui d'un aéroport.  Objets dangereux, bagages volumineux mais aussi bouteilles d'eau pleines sont interdits dans l'enceinte du Colisée de Rome. On trouve ensuite des toilettes et de l'eau facilement dans le bâtiment.

Une fois ce contrôle passé, l'accès dans tout le bâtiment est libre et vous pourrez organiser votre visite comme bon vous semble. 

Histoire du Colisée de Rome

La construction du Colisée de Rome aura duré une dizaine d'années. Ordonnée par l'Empereur Vespasien, elle a en effet débuté en 70 ou 72 après J-C pour se terminer durant le règne de l'Empereur Titus en 80. Cet amphithéâtre avait pour objectif d'être un lieu de "spectacle" pour les romains, dans des dimensions imposantes : 187 m de long, 155 m de large, 54 m de hauteur, le tout sur 4 étages. Avec une capacité d'accueil estimée par les historiens à 50 000, voire 80 000 personnes, c'était le plus grand amphithéâtre de l'Empire Romain.

Statue de Néron

Le Colisée était à l’origine appelé amphithéâtre Flavien, du nom de famille de la dynastie des empereurs à l'origine de son édification. Le nom de "Colisée"  (ou "Colosseo") est quant à lui arrivé bien plus tard. Ce n'est qu'au Moyen-Age que ce terme est apparu, en référence à la statue de Néron qui se trouvait juste à côté. Avec sa taille imposante (près de 35 mètres de haut), on la surnommait le "Colosse".

Pendant près de 500 ans, le Colisée de Rome fut le lieu où l'on venait voir des combats d'animaux, de gladiateurs, mais aussi des exécutions publiques de condamnés. Lors de son inauguration sous le règne de Titus, l'édifice fut même transformé en un gigantesque bassin d’eau pour y reproduire l’une des plus grandes batailles navales du monde antique (ce que l'on appelle une "naumachie").

Plus tard, vers la fin du VIe siècle, l'édifice prit d'autres fonctions. L'arène fut transformée en cimetière, et une chapelle fut construite dans l'amphithéâtre. De même, certains espaces, notamment au niveau des arcades, ont été convertis en logements ou en ateliers. Vers le XIIIe siècle, le Colisée fut même fortifié.

Au-delà de ces transformations façonnées par l'homme, le Colisée a également été endommagé par des tremblements de terre à plusieurs reprises durant son histoire. Les plus marquants ont eu lieu en 443, en 508, au cours du IXème siècle. Mais c'est surtout le séisme de 1349 qui a marqué les esprits, avec l'effondrement d'un grand pan. A la suite de ces dégâts subis, le Pape autorisa même l’utilisation d’une grande partie des pierres pour édifier des palais, églises ou autres monuments de Rome.

Rome au printemps

Lieu emblématique de la capitale italienne, tout séjour passe par le Colisée. Pour le visiter lors d’un premier voyage ou simplement pour l’admirer de l’extérieur pour ceux qui partent à Rome pour la deuxième fois par exemple. Malheureusement, comme tous les monuments mondialement connus, le Colisée attire beaucoup de voyageurs.

Néanmoins, en réservant un billet coupe-file ou en ayant un city pass, l’entrée sur le site est assez fluide grâce aux créneaux horaires de visite. Pensez donc à anticiper cela et réserver votre entrée avant votre départ. Le prix est le même et vous avez la certitude d’avoir un billet d’entrée pour la date et heure de votre choix.